made in tokyo

Composition Hokkaido

hokkaido.jpg

Anciennement Yeso, île la plus au nord du Japon, formant une préfecture; 83 520 km2; 5 688 500 h. Ch.-l. Sapporo.
Séparée de Sakhaline par le détroit de La Perouse et de Honshu par celui de Tsugaru, elle possède un relief accidenté, composé de massifs anciens à l’ouest et plus récents à l’est, plissés et surmontés de cônes volcaniques. Plusieurs chaines (monts Hidaka, Optateshike, Sibiritsu) se soudent au massif central, dominé par les 2 290 m du Daisetsu ou Asahi. Côtes très découpées, surtout au sud, avec caps et péninsules (Oshima) séparés par de larges baies. Climat rude en hiver, influence par le courant froid de l’Oya Shivo. L’île possède une population autochtone, les Ainous, et ne fut colonisée par les Japonais qu’au XIXe siècle. Céréales, fourrages et pommes de terre, associés à l’élevage bovin à l’est, blé, riz, soja et pommiers à l’ouest. Pêche. Charbon, pétrole, argent, cuivre et plomb, fer. Métallurgie, construction mécanique; raffineries de pétrole et chimie; papeterie. Source Yahoo Encyclopédie.

0

Composition Kyushu

kyuushuu.jpg

Ile du Japon, la plus méridionale des quatre grandes îles de l’archipel, séparée de Honshu par le détroit de Shimonoseki, et de Shikoku par celui de Bungo; 42 083 km2; 13 343 000 h. Villes principales : Fukuoka, Kita-Kyushu, Kumamoto, Kagoshima, Nagasaki, Oita.

Kyushu comprend des reliefs cristallins ou sédimentaires (1 788 m au Kujusan), auxquels se mêlent de nombreux volcans (Aso). Des failles sont à l’origine de multiples fosses d’effondrement (plaines littorales à l’E. et au S.) et de côtes très découpées, frangées d’îles, à l’O. et au N. Le climat, tropical (typhons provoqués par la mousson d’été), suscite une végétation luxuriante (bambous, camelias). L’agriculture vivrière (deux recoltes de riz par an; patates douces) est associée à la culture de la canne à sucre et du tabac, ainsi qu’à la sériciculture. La pêche joue un grand rôle, surtout au nord. Charbon, fer, étain, zinc et plomb. Nombreuses industries: sidérurgie et métallurgie des non-ferreux (Yahata a Kita-Kyushu); chantiers navals (Nagasaki, Sasebo); textiles (Fukuoka); raffinerie de pétrole (Oita) et chimie (Omuta, Kokura, Minamata [mercure], Beppu [engrais]); pneumatiques (Kurume); verreries (Wakamatsu); cimenteries (Tagawa); porcelaines (Arita, Imari). Le sud de l’île demeure plutôt rural. Source Yahoo Encyclopédie.

0

Pingouin

C’est l’hiver, il fait froid, rien de tel pour se réchauffer un peu que de s’exercer au lancé de pingouin. Ca détend après une longue journee stressante. J’atteins le score de 319.8 pour l’instant, qui dit mieux.

Jouer a Fat penguin (point Flash swf).

Ne vous méprenez pas, je n’ai rien contre les pingouins…

15

BMW R32 (1923)

bmw-r32-1923.jpg

Un petit peu d’histoire. BMW sort son premier moteur Boxer en 1923 (ça faisait 80 ans l’année dernière). Quand elle a été révèle en 1923 au salon de la moto de Paris, elle a été élevé au rang de chef d’oeuvre. Cette machine de 494cc, une boîte 3 vitesses, a été conçu par Max Friz qui a ainsi défini les standards des BMW à suivre. La design évoque celui de l’artiste Bauhaus… Une belle mécanique à voir, je ne me risquerais pas à la conduire.

4

26 Things 2 Bis

Pour les curieux, et ceux qui ont vu le post d’avant, j’ai rajouté des commentaires aux pages de photos de 26 things2. Commentaires de qualité, ça va de soit. Comme me l’a fait habilement remarquer Thierry, 26 things voudrait dire en language codé déchiffrable que par un oeil d’expert: « to see things/pour voir les choses ». C’est vrai que je m’étais toujours demandé pourquoi imposer 26 photos à l’exercice, ce qui est peu pratique à faire tenir dans un tableau, sans qu’il y ait une photo qui dépasse (26 n’est pas multiple de 5 ou 4, …). Bref, c’était la solution de l’enigme apparemment…

0

26things 2

Me revoilà parti dans l’exercice (de style) de 26things: Photographic Scavenger Hunt, mais version 2 cette fois-ci. Le principe est le même, préparer une collection de 26 photos répondant à un des thèmes donnés à l’avance. Avec la version 2, les thèmes proposés sont différents, légèrement plus abstraits, ce qui donne un peu plus de liberté dans le choix des photos. Ce projet est toujours proposé par Tracey de Sh1ft.org. Mes photos à moi perso sont donc sur la page ci-dessous. Je suis juste un peu en retard sur le planning, le projet était censé se terminer fin novembre 2003. Je rajouterais peut être des petits commentaires explicatifs… quand j’aurais un peu de temps.



France – Blue afternoon sky at 2PM.


Kyushuu – Close Up on a nature element.


Tokyo/Azabu – community under the sea.


Sydney – Summer sky as Cold as ice.


Tokyo/Azabu – Warning lights from a taxi cab in the wet night.


Tokyo/Kichijoji – Too Much.


Tokyo/Roppongi Hills – Three towers of the Roppongi Hills complex.


Tokyo/Azabu – A powerfull Team.


Tokyo/Aoyama Cimetery – The End of Life, The start of …


Kamakura – Soft and comfortable place in Kamakura.


Tokyo/Midorigaoka – Sharp Edge of an Office Building.


Tokyo/Azabu – Night Shadows.


Chiba – Red car with the photographer’s reflection.


Tokyo/Azabu – Red evil hidding behind a door.


Chiba – Kid on an Oversized demon.


Tokyo/Azabu – A new year to get old.


Tokyo/Shinjuku – Living street in movement.


Tokyo/Kawasaki Daishi – Layered roofs of a japanese temple.


France/St Raphael – an intimidating dog at rest.


Tokyo/Akasaka – High Point in the sky.


Tokyo/Tokyo Tower Wax Museum – Famous guitar from a famous Hard Rock band Black Sabbath.


Tokyo/Azabu – familiar painted face.


Chiba – Subaru engine as an Energy generator.


Tokyo/Shinjuku – Electric Supplier on a street.


Tokyo/Ueno – Culture elements at the Ueno Art School.


Tokyo/Kawasaki Daishi – Contemplation of a temple under the falling sun.

3

We Are Family – Patricia Piccinini

wearefamily_images_slwsc.jpg

Encore un musée aujourd’hui. Cette fois-ci, de l’art contemporain au Musée d’Art Contemporain Hara, près de Shinagawa. L’expo, c’était les installations de l’Autralienne Patricia Piccinini, a mi-chemin entre super réalisme et super science fiction. Les objets ont l’air réel, on s’y méprend, j’avais même parfois du mal à me mettre dans la tête qu’ils ne l’étaient pas. Elle met en scène ici des personnages imaginaires, a mi-chemin entre l’homme et l’animal. C’est super étrange… Un cochon humain, des enfants vieillis jouant à la game boy, des casques de moto pour Alien… Allez voir sur le site de l’artiste, la série « We are Family », pour avoir une idée plus claire, car l’explication est difficile.

0