Issey MIYAKE by Naoki TAKIZAWA by Takashi MURAKAMI

Takashi MURAKAMI est le chouchou de Roppongi Hills. Après ses petits dessins de dinosaures simplistes qui envahissent le building et les bus desservant le complexe, il continue dans sa lancée manga en nous montrant des mannequins à grosses têtes pour la boutique Issey MIYAKE by Naoki TAKIZAWA. J’étais pas fan du tout des petits dinosaures, mais ces nouveaux objets tendance sont assez rigolos.

Feuilles Rouges

Aujourd’hui, c’était jour férié au Japon, certainement la journée du travail. Les photos ci-dessus sont prises dans un quartier sur la ligne de train Yamanote, que je connaissais assez peu, voire pas du tout. La première étape est Sugamo, surnommé le Harajuku des grands mères. C’est un quartier très prisé des personnes âgées, surtout la grande rue commerciale qui dessert le temple Togenuki Jizo. On y vient de tout le Japon pour se guérir des maladies, comme on va à Lourdes en France, et normalement ça marche. Après une petite demi-heure d’attente nous avons également le droit de suivre le rituel: nettoyer d’eau une statue, ce qui lavera également les maladies de nos proches. A noter que Sugamo est un quartier populaire surpeuplé, on se marche presque sur les pieds. Très pittoresque.

La suite se passe dans le Parc Rikugien près de la station de train de Komagome (et non loin de Sugamo). Un très beau parc surtout en cette saison des Kouyou, les feuilles prennent de magnifiques couleurs rouges et jaunes. la beauté du paysage est assez difficile à rendre en photo malheureusement. Rikugien est un jardin japonais très bien entretenu (ça se monnaie 300 yens par personne), organise autour d’un lac. C’est un régal pour les yeux.

Tsutaya

Devant le Tsutaya, shibuya, 2004. Au pied du grand magasin Tsutaya de Shibuya, sur le grand carrefour de Shibuya et une autre photo devant la ligne de train. Suivant l’idée de Seb Pons, je vais peut être un peu plus utiliser l’éclairage de type Tungsten.

Ville Chinoise

China Town, Yokohama, 2004. Un marchand de marrons chauds impressionne une petite fille. La sceène se passe à Yokohama, dans le quartier chinois près de Motomachi, un quartier tres animé, surtout quand la nuit tombe où les nombreux passants recherchent un restaurant pour la soirée. Tâche très difficile vue l’abondance dans ce quartier. Retour à la couleur par l’exagération (Post processing Velvia et Lomo) après de longs passages en noir et blanc.

Couleurs de Tokyo

Une association de SeB donne un nouveau weblog sur pirlet.com, il se nomme Colors of Tokyo. Le weblog vient de demarrer cette semaine, mais deja quelques photos et textes viennent pointer leur nez. Si je comprends bien l’histoire, les superbes photographies sont de Sebastien Pons et les textes tres bien amenes sont de SeB Pirlet. Par contre, a en croire le titre, il n’y aura certainement pas de photos en Noir et Blanc. La forme du weblog n’est pas definitive et attend du graphisme de qualite.

Je terminerais par une question, de quoi s’occupe Maya dans cette histoire?

Links:
Colors of Tokyo (All)