Atago et de 1000

On continue avec le mélange des genres initiés par le billet précédent, avec les 2 tours Atago que l’on doit à l’architecte Cesar Pelli. Le complexe Atago se compose de deux tours assez semblables: les faces lisses sont réservées aux entreprises et espaces bureaux, les faces arrondies pour les apartements d’habitation. Rien de très inusuelle ici, Mori Building utilise le même modèle pour son Roppongi Hills. Ce qui est plus particulier, c’est le sanctuaire qui vient se planter entre les deux tours, dans un mini jardin aménagé de fontaines. Il daterait originellement de la période Edo. Certains éléments telles que les ailes au fond de la cour semblent avoir été retapées récemment (preuve par la porte).

La première photo du dessus en forme de navette spaciale Columbia (avec un peu d’imagination quand même) est également un clin d’oeil à Noguchi, dans l’espace depuis déjà quelques jours. On en parle beaucoup aux informations avec images de ses activités journalières à l’appui.

Une information d’importance toute aussi importante, la barre fatidique des 1000 commentaires postées vient d’être franchie… Il n’y avait rien de particulier à gagner, mais le 1000ème est de Bikoko de la Saga du même nom. Merci à tous …

5 commentaires

  1. ouaouh, bikoko, mon ami, tu es célèbre maintenant sur ce magnifique blog que TU m’as fais connaître, félicitations ;-)

  2. Ah merde… ça veut dire que j’ai posté le message numéro 999… arghhh… j’étais à deux (plutôt un) doigts de la célébrité…….. flute !

  3. Le mélange traditions/modernisme est un des trucs qui me frappe le plus dans l’architecture et l’urbanisme nippon. J’ai l’impression que les japonais ont bien plus que nous intégrés leur culture dans tous ses aspects. Est-ce-que je me trompe ?

Les commentaires sont fermés.