Izu

Les vacances commencées par une journée à Hakone se poursuivent à Izu pour quelques jours supplémentaires. En quittant Hakone, on entre sur la péninsule d’Izu par la route Izu Skyline, une voie payante, tout en lacets sur les hauteurs de Izu. A certains des cols, on peut admirer le lac Ashinoko de Hakone, la côte d’Izu ou de Shonan au loin. Il fait malheureusement trop brumeux pour apercevoir le Mont Fuji (et recevoir sa bénédiction). La route Izu Skyline est un paradis pour les motards et j’aurais bien trocé la voiture pour ma moto à certains moments.

On décroche de la Izu Skyline pour rejoindre la station Onsen de Shuzenji, dans le centre montagneux de Izu. On ne profitera pas du onsen, mais plutôt d’une ballade près de la rivière dans le centre de Shuzenji Onsen, une visite au temple Shuzenji fondé il y a plus de 1200 ans par une personalité religieuse dénommée Kobo Daishi. Il pleut malheureusement pendant notre visite, ce qui renforce l’humidité des mousses du jardin du temple. Sur le plafond d’une des succursales du temple, on peut admirer un superbe dragon.

La dernière étape à Shuzenji, c’est un passage agréable dans un restaurant de soba très paisible à coté d’une forêt de bambous. On y mange trés bien du soba fait maison.

Au départ de Shuzenji, nous regagnons la côte Est de Izu jusqu’à Izu Kogen où se trouve notre hotel. La vue sur les 7 îles d’Izu (Oshima, shikinejima, miyakejima, …).

Les routes 135 et 136 longent la côte Est de Izu et donnent un panorama superbe sur l’océan et les falaises accidentées. Ces routes généralement bien occupées pendant l’été, sont quasiment désertes hors saison, c’est donc un plaisir d’y conduire. On traverse la station balnéaire de Shirahama/Shimoda pour arriver sur la pointe d’Izu, le cap d’Irousaki. Sur la pointe, en haut des falaises, on trouve un temple minuscule perché. On trouve souvent des signes religieux dans ce genre de lieux naturels symboliques.

Entre Irousaki et Shimoda, il ne faut pas manquer la belle plage de sable fin de Yuigahama, dans une petite baie très paisible.

On s’arrête quelques heures à Shimoda, près du port. Un des lieux touristiques les plus connus de Shimoda est la rue Perry (cf. arrivée du Commodore Perry et ses bateaux noirs). Cette ancienne rue plaisante, suit une petite rivière jusqu’au temple Ryosenji.

Pour notre dernière journée à Izu, nous irons d’abord sur la côte de Jogasaki pour y voir son fameux pont suspendu, sans y avoir le vertige (mais ca ne bouge pas baucoup).

Nous terminerons notre voyage par la petite ville de Kawazu, qui a pour particularité ces cerisiers au printemps et les 7 cascades un peu en dehors de la bourgade. On y accède par une voie de montagne dans la forêt presque profonde. La suprise sur cette route automobile vient d’une double spirale futuriste en pleine forêt. Une infrastructure étrange que l’on ne voit même pas à Tokyo…