Ningyocho

ningyocho

ningyocho

ningyocho

ningyocho

Il fait froid ce dimanche, mais nous prenons quand mème la moto avec courage pour nous balader du côté de Ningyocho. Pour voir les vieilles enseignes de la rue Amazake Yokocho près de la station, tout en buvant un verre d’amazake, boisson faiblement alcoolisée à base de riz fermenté. Un peu plus loin, au gré de la marche, on remarque cette maison rougeâtre, restaurant et maison mère Imahan spécialisée en sukiyaki depuis 1895. Juste à côté de là, la couleur varie vers le vert sur une ancienne baraque, vestige du vieux Tokyo, entourée de lignes parallèles. En marchant un peu plus dans les rues en quadrillage, on peut tomber sur un vieil hotel qui n’en a plus l’air, reconverti en petite entreprise. Ningyocho change, à voir l’allure de certains immeubles autour de la rue Amazake, comme la tour cylindrique entourée de rampes sur la photo ci-dessus. On ne manque pas d’acheter 2 portions de Tofu au sésame dans une des vieilles échopes qu’on aurait cru fermé, puis passons faire un tour vers le sanctuaire animé de Suitengu

5 commentaires pour “Ningyocho

  1. Pingback: Made In Tokyo » Météorite sur Jimbocho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>