couverture et rhoof

Des toits sous différentes formes vus à Hayama, Kamakura ou Kawasaki. Hayama avec le moderne Musée d’Art Moderne et ses toitures basses de verre couvrant une cour intérieure. Kawasaki avec une ouverture sur toit pour palmiers du grand centre commercial Lazona, immeuble tout en rondeur autour d’une place centrale. Kamakura Tsurugaoka Hachimangu avec une série de toits verts en vagues au dessus d’une des dépendances et maison de thé du sanctaire. Hachimangu toujours avec un toit en angle et en couleurs sur le pavillon central où l’on se marie. Le Kamakura des petites allées entroites avec une maison individuelle au toit de bois.

Deerhoof est un groupe rock indie et expériemental (assez difficilement définissable, donc on dira avant-garde) avec quelques chose de japonais par la présence au chant de Satomi Matsuzaki. Sa voix est pleine d’énergie enfantine, innocente sur un mélange de mélodies créatives, de dissonances, de guitares en marteau piqueur (sur Milk Man). Une de leur dernière chanson +81 (encore découvert sur ce blog BigStéréo) vaut le détour par sa gentille folie fanfaresque. Je ne pensais pas pouvoir aimer un jour une chanson rock commencant par des trompettes… Tous leurs albums sont sur iTunes Japon ainsi que leur dernier Friend Oportunity ou sinon en écoute et download pour quelques morveaux sur l’espace myspace du groupe.

4 commentaires

  1. Le rendu est interpelant : on dirait de la 3D. Je n’oserais vous demander ce qui a permis d’obtenir un tel résultat. J’aime bcp les toits verts ainsi que la dernière. chapô

  2. Moi aussi, je suis impressionné ! Elles sont superbes ces photos… finalement, comme un peu partout dans le site… D’ailleurs, ca donne envie d’aller voir ces lieux (à part Kamakura que j’ai déja fait). Mais ou est Nikko ?

  3. En effet cette série de photo est très intéressante, surtout le contraste entre ancien/moderne. Les recadrages naturels en losange sur les 2° et 4° photos mettent encore plus en valeur l’architecture du lieu.

    Il se dégage toujours une atmosphère de tes photos, une ambiance douce et mystérieuse…

  4. Merci. Ca fait longtemps que je ne suis pas allé à Nikko en fait (plus de 4 ans peut être), ca vaudrait le coup d’y aller.
    Merci David pour ton commentaire également.

Les commentaires sont fermés.