Freaks on the wall

Freaks on the wall, un mur blanc anodin se transforme en street art. La disparition de surfaces de crépi fait apparaître inintentionnellement des petits monstres plus amusants qu’effrayants. Sur une surface crépie similaire mais à un tout autre endroit, ce ne sont plus des petits monstres mais deux petites machines enfermées dans des casques avec hublot et alimentées par des tubes.

Je continue mon exploration du monde musical de Mogwai et je découvre des morceaux magnifiques comme Hunted by a Freak qui m’inspire le titre de ce billet, et les contrastes délicatesse et puissance de morceaux comme Danphe and the Brain et Bat Cat sur The Hawk is Howling.

10 commentaires

  1. Bonjour,
    J’aimerai vraiment voir tes photos exposées et mises en son.
    Je trouve ton travail récent plus perso/intime….

    Que du régal.

  2. Bonjour Nathalie. Moi aussi, j’aimerais bien voir mes photos exposées et mises en son :-) Un jour peut être. J’ai eu 2 ou 3 propositions dans le passé mais pour des raisons x ou y indépendantes de ma volonté, ça ne s’est jamais fait.

    Je n’ai plus beaucoup le temps pour les promenades architecturales ces derniers temps, ce qui explique peut être un peu le changement. Je pioche un peu aussi dans des photos plus anciennes que je n’ai jamais montré.

Les commentaires sont fermés.