Les yeux de Shinjuku

En photo ci-dessus, 新宿の目, L’oeil de Shinjuku, une oeuvre conçue en 1969 par Yoshiko Miyashita. C’est une sculpture sur verre assez connue que l’on peut voir à la sortie Ouest de la gare de Shinjuku à l’entrée du tunnel qui mène vers la mairie, au niveau de l’immeuble Subaru. La partie centrale de l’oeil de Shinjuku est en rotation derrière la paroi de verre ondulé. L’oeil observe les passants pressés qui n’y portent plus attention.

left-eye-of-shinjuku

Left Eye of Shinjuku (新宿の左目) par Take Junichirō, Yoshizaki Takeo, Yamane Yasuhiro
Photo: xcp – streetnotes

En faisant quelques recherches sur Internet, je découvre l’histoire de l’oeil gauche de Shinjuku. En 1995, pendant plusieurs mois, un groupe de jeunes artistes décidèrent spontanément de peindre des fresques sur des maisons de sans-abris, notamment des victimes de l’éclatement de la bulle économique au début des années 90. Ces maisons de carton forment un village installé dans le passage sous-terrain reliant la sortie ouest de la gare de Shinjuku jusqu’à la toute nouvelle mairie datant de 1991. Yamane Yasuhiro raconte l’histoire de ces peintures lorsqu’il rejoint les deux initiateurs du Shinjuku Cardboard Art Project: Take Junichirō, Yoshizaki Takeo. Pendant plusieurs mois d’hiver, ces trois artistes accompagnés de quelques autres vont peindre sans relâche ces maisons avec à l’esprit qu’elles peuvent disparaitre à tout moment. L’oeil est une dominante sur beaucoup des peintures sur carton, comme pour retourner le regard des passants. Une des peintures clé est celle de l’oeil gauche de Shinjuku, en réponse à l’oeil « droit » de Shinjuku de Miyashita Yoshiko. Cette peinture était placée sur une maison de carton à l’opposé de l’oeil de Miyashita dans le tunnel de Nishi-Shinjuku. Comme toutes les autres peintures, celle-ci sera démolit par les forces de l’ordre fin janvier 1996. Il ne reste rien de ces peintures sauf une série de photos réunis dans un bouquin et le site internet d’un des artistes.