Made in Tokyo Series vol.7

mit-vo7-p01s

Je m’inscris dans la continuité de l’épisode précédent pour la page de couverture et le contenu général de ce nouvel épisode, le numéro 7 en plein mois de juillet. Comme sur la couverture précédente, les inscriptions se balancent sur les fils électriques de la ville mais sont désormais sous un ciel en éclaircies. La saison des pluies se termine doucement et l’on profite des derniers nuages, toujours très photogéniques.

Pour cet épisode, je me promène dans les quartiers de Akasaka jusqu’à Atago, Kichijoji, entre autres … Je m’y amuse notamment avec les panneaux publicitaires vides en y ajoutant des messages. Ce sont les deux seules compositions, sans compter le texte de la page de couverture.

Comme point de liaison avec l’épisode précédent, je m’attache également dans cette série, au décor urbain comme matière vivante. J’aime photographier les façades vieillissantes, en accentuant parfois les rides, les traces du temps. Tout comme j’aime ajouter du végétal à l’urbain à travers des compositions de photos, j’aime faire vieillir les immeubles et les maisons. Finalement, s’il doit y avoir une ligne directrice à mes photos, ça serait peut être un besoin d’afficher une vie dans l’urbain.

17_mit-vo7-p01m17_mit-vo7-p02m17_mit-vo7-p03m17_mit-vo7-p04m17_mit-vo7-p05m17_mit-vo7-p06m17_mit-vo7-p07m17_mit-vo7-p08m17_mit-vo7-p09m17_mit-vo7-p10m17_mit-vo7-p11m17_mit-vo7-p12m17_mit-vo7-p13m17_mit-vo7-p14m17_mit-vo7-p15m17_mit-vo7-p16m

8 commentaires

  1. Bon alors là je suis pas convaincu par la couverture… l’idée de base est chouette mais les caractères (kanji?) sont trop gros.

    Au niveau photo effectivement c’est dans la même lignée que celui d’avant et j’adhère complètement.
    J’aime beaucoup la première qui est très sobre finalement et qui fait un peu « tranche de vie ».
    Sinon mention spéciale à la 5 qui est superbe (elle est prise où d’ailleurs?)
    La 8 est très intrigante par contre, à la première vision je n’avais pas vu la partie du milieu et je pensais seulement qu’ils s’agissaient de reflets mais finalement non! très jolie!

    Ça fait parti d’une campagne de pub précise les deux panneaux publicitaires?

  2. J’aime bien la 12, allez savoir pourquoi ^^

    Sinon, en effet, une belle série. Je dois avouer que personnellement, je préfère ce genre de photos à celles « urbano-végétales », j’aime mieux les photos « naturelles » :)

  3. Oh ! des gens…
    (^_^)

    Bonjour Frédéric,
    J’aime bien cette nouvelle façon de montrer Tokyo.

    Nathalie

  4. Merci frédéric pour ces images envoutantes du monde urbain nippon. il y a tellement à dire sur ce sujet.
    après quelques temps d’absence (départ en vacances) j’ai pu rattraper mon retard dans la contemplation de ton blog, et c’est toujours aussi agréable. bonne continuation !

    ps : à la toussaint je passe au japon, je vais pouvoir m’adonner à ma passion de la photo au japon ! j’ai vraiment hâte d’y être.

  5. Guillaume> Merci pour tes commentaires réguliers. Décidément, la page de couverture suscite toujours commentaire. C’est vrai que le titrage n’est pas un exercice facile et je m’essaie à plusieurs options. De l’avis général, j’ai l’impression qu’un titrage à plat est mieux percu qu’un effet de perspective en 3D. Je vais y réféchir, mais j’aime quand même bien jouer à déformer les polices de caractères. D’une manière générale, je devrais essayer de faire apparaître le titrage comme une structure à part entière comme dans le volume 3 et un peu dans celui-ci et le précédent…

    Pour les photos, la numéro 5 est prise seulement à quelques mètres de la photo 2. Comme quoi, on peut tomber sur des coins aux allures rurales en plein centre de Tokyo. Il s’agit ici d’une petite rue camouflée de Kamiyacho. La photo 8 m’a aussi intrigué. On pourrait croire qu’il s’agit d’une composition graphique où des effets miroirs sont appliqués, mais non, c’est la photo réelle. J’ai eu ensuite l’idée de ces fausses affiches pour m’assurer que le visiteur voit cette troisième tour. Ca fait très longtemps que j’ai envie de jouer avec les pancartes publicitaires de cette façon. Celles-ci étaient blanches en réalité, les affiches publicitaires n’étaient pas encore collées on dirait. C’était une occasion immanquable de les prendre en photo pour les utiliser ensuite dans cette série.

    Sharky> Oui, je crois comprendre ta préférence pour la photo 12 :-)

  6. Nathalie> Oui, j’ai mis des gens dans cette série :-) J’avais eu une demande dans les commentaires d’un billet précédent :-)
    J’aime aussi bien cette façon de montrer Tokyo, de travailler avec des contraintes (les 16 pages, une page de titre, …).

    Miko> Merci par deux fois :-)

    Dohko57> Merci pour ton commentaire. Il y a en effet beaucoup de choses à montrer. Même si je passe régulièrement aux mêmes endroits, j’y trouve souvent de nouvelles photos à faire: une situation légèrement différente, une lumière particulière. Tokyo étant une ville très mouvante en terme d’architecture, c’est intéressant pour le photographe qui aime partir à la découverte de nouveaux lieux. Bon voyage au Japon.

Les commentaires sont fermés.