Made in Tokyo Series vol.10

mit-vo10-p01s

Le rythme de publication des épisodes de la série Made in Tokyo se régularise à 1 par mois et voici donc le volume 10. Dans ce volume, on pourra y voir des scènes de Matsuri (Photos 4, 5 et 6), celui d’automne autour du temple Hikawa à Higashi (entre Shibuya et Ebisu), quelques scènes de rue à Shibuya sous le soleil de midi (photos 13, 14) ou à Daikanyama. Cette série s’entrecoupe de scène à la mer à Hayama (photo 12), proche de Zushi et un retour en 2 photos sur Atami: une assiette de sashimi (photo 9) et une façade extérieure du musée MOA (photo 10). Il y a quelques éléments d’architecture également: une avancée sous le soleil couchant du Museum of Modern Art à Hayama par Axs Satow (photo 16), une façade de Hillside Terrace par Fumihiko Maki à Daikanyama (photo 10), un autre projet de Maki en cours de finalisation pour une institution juive (photo 3) et le bâtiment Laforet Harajuku datant de 1978 par Irie Miyake Architect Office qui participe d’ailleurs au design d’une grande partie des projets Mori. En regardant le site web, je remarque d’ailleurs que Irie Miyake a conçu l’ambassade de France à Tokyo en 1980. Cet épisode est très varié. Encore 2 volumes, et j’aurais terminé mon projet de réaliser 12 volumes à ce format (16 pages). Je vais ensuite penser assez vite à construire un photobook et le présenter sur Blurb.

20_mit-vo10-p01m20_mit-vo10-p02m20_mit-vo10-p03m20_mit-vo10-p04m20_mit-vo10-p05m20_mit-vo10-p06m20_mit-vo10-p07m20_mit-vo10-p08m20_mit-vo10-p09m20_mit-vo10-p10m20_mit-vo10-p11m20_mit-vo10-p12m20_mit-vo10-p13m20_mit-vo10-p14m20_mit-vo10-p15m20_mit-vo10-p16m

Parler musique sur ce blog devient chose récurrente ces derniers temps. Il faut dire que j’aime me promener sur Internet de liens en liens à la recherche de belles choses et j’ai envie d’en parler ici. Et j’en trouve beaucoup de belles choses, des morceaux originaux et inventifs comme 100000 thoughts par Tap Tap, un morceau à la dynamique contagieuse. Comme pour le groupe précédent, grâce au blog Word and Sounds, je découvre Andrew Bird avec ce morceau Heretics. Comme pour toutes promenades musicales, je fais toujours un détour vers Animal Collective avec un morceau plus ancien et comme toujours décalé par les distorsions vocales Leaf House. Je passe également écouter un nouveau morceau de Grizzly Bear, About Face. Je ne suis jamais déçu par la beauté des chansons de Grizzly Bear. Pour changer de style, je découvre la voix aiguë de la norvégienne Sissy Wish sur un morceau de l’album Beauties never die s’intitulant mystérieusement DWTS. J’ai découvert Why? récemment, comme beaucoup de groupes mentionnés ici, et j’apprécie l’humour particulier de morceaux comme The Hollows.

Pour continuer un peu la ballade musicale, Pitchfork nous présente régulièrement des nouveaux morceaux de Atlas Sound, projet solo de Bradford James Cox de Deerhunter (que j’apprécie énormément), comme ce morceau lent et entêtant Shelia. Découvrir Atlas Sound, c’est également l’occasion de bifurquer par Game of Diamonds de Deerhunter. Et de rester encore un petit peu sur du rock indé avec Shaking Hands par Women avant d’atteindre les inspirateurs Sonic Youth. J’hésitais un peu à écouter leur nouvel album The Eternal car je savais à quoi m’en tenir, au son Sonic Youth. Il n’y a pas de doute, Sacred Trixter ne dépareille pas. Rien de vraiment nouveau mais ça fait du bien de temps en temps de ré-entendre la voix à peine juste de Kim Gordon (quoique en amélioration). Dans cette promenade musicale, on pourra pousser un peu plus loin dans le rock noise à guitares omniprésentes de Japandroids avec un morceau météorite I Quit Girls. La liste de mes découvertes musicales est longue cette fois-ci et passe par quelques morceaux remarquables comme Km 43 des français de [Drive in] Static Motion, le flou et répétitif Tunnelvision par Here We Go Magic et le brillant instrumental Kennedy de Ratatat. Je termine mon périple par du Shoegazing. Je ne découvre que maintenant les morceaux de My Bloody Valentine alors que j’aurais du écouter cela il y a plus de 15 ans, mais j’étais certainement trop occupé à écouter intensément Trompe le Monde des Pixies sorti la même année en 1991. Je me rattrape donc maintenant en découvrant les nappes de guitares et la voix en retrain de Only Shadows. Dans le même esprit mais plus récent, terminons avec le morceau Thursday des new yorkais Asobi Seksu, à moitié japonais (Yuki Chikudate au chant) d’où le nom du groupe.

La suite au prochain épisode, j’ai encore beaucoup de musique à mentionner ici. Les liens sur les morceaux dirigent vers iTunes. Les liens sur les groupes proposent parfois les morceaux cités en écoute.

8 commentaires

  1. Oui, je connais quelques morceaux (dont j’avais rapidement parlé plus bas) et je conseillerais également. Je crois comprendre également qu’il y a un petit buzz en France autour de ce groupe.

  2. Très jolies photos, avec, ce qui est rare dans ces derniers posts pour le souligner, des personnages !

    C’est assez rafraîchissant :)

    Et puis, sur la première photo, ça permet le contraste étrange, entre une fête ultra traditionnelle, rétro et très asiatique, dans un paysage ultra high tech urbain très occidentalisé. (mais je me demande si le concept de « building » est vraiment un concept occidental)

    j’aime beaucoup aussi la 2e photo en noir et blanc, avec ce grand visage mélancolique , et les « couples » au premier plan.

    Et puis, sur la photos, les filles sont toutes en mini jupes !! yeah ! Les japonaises sont super féminines, avec jupes, et talons, c’est mignon !!!
    A Paris c’est dur d’être autant dans la féminité, pasque les nanas se font tout le temps abordées/suivre, alors mieux vaut pas trop montrer ses gambettes/être sexy mignonne (ou alors il faut avoir l’air super énervée pour pas se faire accoster aha)

  3. Merci pour ton blog et tes photos !
    Comme « t3 », la photo en N&B est superbe.
    Tu cites beaucoup de groupes que j’aime donc j’en profite :
    En parlant de shoegaze, si ce n’est pas déjà fait et si tu as le temps écoute « The pains of being pure at heart », rien de révolutionnaire et pourtant l’album est très bon.

  4. ah merci encore pour cette article et ses quelques photos magnifiques =)
    j’ai bien aimé un des groupes que tu as cité. Merci c’est chouette de donner quelques coin musical :D
    A plus pour le prochain articles ^^

  5. Purée une nouvelle série et me voila à la bourre pour commenter XD

    Alors la couv est très bien comme d’hab et la police est parfaite: sobre et efficace! ça se marie bien avec la photo en plus :D

    Niveau photo j’aime beaucoup la 5 avec le couple qui fixe l’appareil. j’aime beaucoup l’ambiance que ça donne parmis cette foule.
    j’aime bien l’ambiance sombre du tag aussi. Le dessin en lui même est pas exceptionnel mais avec le jeux de lumière ça donne vraiment un autre impact.

    Sur la photo 10, je trouve que le bâtiment ressemble un peu au ministère de l’économie et des finances (en France évidemment) dans le mélange grosse vitre et béton.

    La photo 12 me fais trop penser à la Bretagne par contre… faut pas trop chercher pourquoi :D

    Et pour finir comme les autres j’adore la photo en noir & blanc. pour les mêmes raisons que les autres d’ailleurs! Superbe!

    Enjoy quoi ;)

Les commentaires sont fermés.