music in shades

Deux photographies argentiques, dans le train, dans le noir.

Je suis absorbé par la musique de Jesse Ruins, dont on ne sait pas grand chose à part qu’il/elle vivent à Tokyo. Il y a beaucoup de mystères autour de ce groupe, mais peu importe, cette musique faite de flou et d’ombre, sorte de shoegazing électronique est fascinante sur Sofija. J’aime beaucoup d’autres morceaux comme Dream Analysis. En attendant d’en entendre un peu plus car il n’y a apparemment pas encore d’album de prévu.

8 commentaires

  1. waooo elle est excellente cette zik j’adore !! merci fred de nous faire découvrir une pur merveille.

    Au plaisir de te revoir see you next time dans ma ville d’adoption ;)

  2. salut, je suis de passage sur ton blog sur lequel je suis tombée totalement par hasard. je voulais te dire merci pour toutes ces merveilles musicales que tu m’a fais decouvrir aujourd’hui. je suis scotchée. je trouve qu’il est dur d’etre informé sur la vrai et bonne zik japonaise en france. merci mille fois ne t’arrete surtout pas

Les commentaires sont fermés.