An endless distortion

Le 23 mai 2012, Made in Tokyo aura 9 ans. Si on revient rapidement sur cette 8ème année écoulée, on remarquera sans peine que le rythme de publication est plutôt calme mais régulier avec principalement des séries de photos en format horizontal. J’ai un peu délaissé le format vertical que j’utilisais tant auparavant, et la grande fresque architecturale ci-dessus vient comme une exception à cette nouvelle règle que je me suis imposé pendant un peu plus d’une année. J’ai beaucoup parlé musique électronique pendant cette année avec la découverte intensive d’Autechre, et bien sûr les compositions musicales sur SoundCloud démarrées en Septembre 2011. Je fais une petite pause en ce moment sur cette dernière activité nocturne, mais je compte bien m’y replonger un peu plus. Ces exercices musicaux sont également une oportunité d’associer visuel et musique. Et côté musique, mais pas directement sur ce blog, j’utilise de plus en plus le réseau social musical intégré à iTunes Ping pour y faire des découvertes musicales parmi les playlists et choix musicaux de mes contacts, ainsi que ma page Tumblr pour y mettre des vidéos de musique ou des photos trouvées sur le net. Cette année, j’ai par contre moins créé de compositions photographiques (à part pour les pochettes de mes musiques) et j’ai été assez peu tenté par l’argentique. A voir pour l’année qui vient… Je pense que le style et l’esprit du blog n’a pas changé pendant toutes ces années, une distorsion sans fin.

Une éclipse aujourd’hui, ce matin 21 mai vers 8h. J’ai tenté quelques photos au zoom ci-dessous sans regarder à travers l’objectif. Et j’écoute aujourd’hui An Ending (Ascent) de Brian Eno (parmi d’autres morceaux d’Eno) et je trouve que ça va bien avec cet évènement naturel particulier qui tend vers le nocturne (je ne suis pas le seul à penser ça apparemment).

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.