395 and other unnumbered Tokyo architecture discovered unexpectedly

J’aime découvrir l’architecture au hazard d’un coin de rue en faisant un détour non prévu à vélo. Alors que je dois me rendre à un endroit particulier, je profite d’une dizaine de minutes pour me perdre vonlontairement en chemin. J’étais à Aoyama, et je découvre par hasard la maison 395 de Atsushi Kitagawara. Je connaissais ce bâtiment depuis plusieurs années pour l’avoir vu en photos dans plusieurs guides d’architecture de Tokyo. Un peu comme le Metroça du même Kitagawara, il se trouve dans une petite rue à l’écart. J’aime beaucoup cette architecture pour son approche artistique des formes. Juste à côté, on trouve une résidence de béton avec une surface grise métallique et une avancée vers l’extérieur comme un plongeoir. On en parlait en commentaires dans un précédent billet, mais je me demande la signification de cette forme. En marchant un peu plus loin, derrière le bâtiment Avex, le Sta-Bld se trouve bien caché mais on le repère facilement dès le coin de rue par sa couleur verte. Ce petit immeuble est conçu par Sanokei Architects.

Cette promenade improvisée avait quand même un but, celui d’aller voir le temple conçu par Kengo Kuma, le Baisoin Temple. On reconnait tout de suite le style architectural de Kengo Kuma. Ce temple bouddhiste est accompagné d’une résidence, dans un concept très similaire à ce que l’on avait pu voir à Kagurazaka sauf qu’il s’agissait d’un sanctuaire Shinto, le sanctaire Akagi couplé à un immeuble d’habitation.

2 commentaires

  1. Encore une très chouette sélection! Ces résidences de KUMA me rappelle également ce qu’il a fait pour le Shinonome Canal Court, non ?

  2. Merci EMY! Oui, c’est le même esprit que le Codan 3, les mêmes lames verticales pour les balcons. Par contre contrairement au temple ci-dessus et à Akagi, il ne me semble pas qu’il s’agisse d’un ensemble résidence + temple/sanctuaire.

Les commentaires sont fermés.