Maison de Tokyo

IMG_1178m

J’aime beaucoup me promener dans un quartier pour la première fois. Alors que je commence à bien connaitre le côté Uehara de la gare de Yoyogi-Uehara, je profite d’une petite heure de libre pour partir à la découverte du quartier de Nishihara. Il s’agit d’un quartier résidentiel et au hazard des rues, on peut tomber sur quelques maisons individuelles au design intéressant. J’aperçois assez vite une petite maison que j’ai déjà vu dans des magazines d’architecture ou sur internet, il s’agit de la maison I House de l’architecte Jun Aoki. De retour à la maison, je me souviens avoir également vu cette maison en photo sur le site de photographies de Jérome Souteyrat. Mon intuition était bonne et Jérome Souteyrat vient d’ailleurs de publier depuis septembre aux éditions Le Lézard Noir un livre de photographies intitulés « Tokyo no ie » (Maisons de Tokyo). On peut le trouver au NADiff de Ebisu, ce qui me donne un bon prétexte pour aller y faire un tour. J’aime beaucoup cette petite librairie car elle est très très bien cachée. Elle est encore plus cachée en ce moment par des travaux sur la rue qui nous amène vers la librairie.

IMG_1188wm

Une fois dans la la librairie NADiff A/P/A/R/T et avant de m’emparer de « Tokyo no ie », je fais un tour d’horizon des livres de photographies japonais, je monte ensuite à l’étage dans une des deux petites galeries. On y montre en ce moment dans la galerie MEM de la librairie des oeuvres très inspirantes de Yoshio Kitayama, intitulées Universe. 7 oeuvres y sont exposées, je me permets de montrer une d’elles sur la photo ci-dessus à droite. Il s’agit de dessins très minutieux à l’encre sur un papier japonais très grand format. On ne le voit pas de loin, mais la forme unitaire de ces dessins est une juxtapositions de petites formes rondes tantôt vides, tantôt pleines. L’agencement donne des vues lunaires, des formes qui nous font voyager dans l’Univers.

IMG_1199m

Une fois de retour à la maison, je découvre « Tokyo no ie » qui nous montre à travers une série d’une soixantaine de photographies, des habitations à Tokyo à l’architecture remarquable. Toutes les photos représentent des vues extérieures de maisons individuelles d’architectes japonais reconnus, où l’accent est placé sur l’environnement qui entoure ces maisons et notamment sur la présence humaine (des passants, familles, contrôleurs de stationnement, …). Je reconnais quelques bâtiments déjà photographiés dans Tokyo, comme le Wood/Berg de Kengo Kuma, Moriyama House de Ryue Nishizawa, Reflection in mineral de l’Atelier Tekuto ou encore cette maison I house de Jun Aoki. Le livre se termine sur une postface de Kengo Kuma. C’est une belle oeuvre photographique que je recommande. Ca me donne d’ailleurs envie de me (re)pencher sur mon prochain photobook, qui contiendra certainement un mélange de mes formes dessinées futuro-organiques avec des photographies de Tokyo. Je n’ai pas encore trouvé quel sera le dosage adéquat entre dessins et photographies.

IMG_1161m

Ceci étant dit, je continue mes dessins en format A3. Chaque dessin me prend un peu de temps vu la taille, mais j’aime beaucoup construire petit à petit cette série de formes abstraites. Je les réunis maintenant dans un grand classeur A3 et j’aime de temps en temps, comme sur la photographie ci-dessus, les ressortir pour une photographie d’ensemble.

Une autre invasion murale (3)

IMG_4928m

IMG_4931m

IMG_4939m

IMG_4942m

IMG_4962m

IMG_4967m

IMG_4980m

IMG_4990m

IMG_4999m

IMG_5003m

IMG_5005m

IMG_5013m

IMG_5021m

Avec un peu de retard, voici la suite de cette petite série de photographies désordonnées mais toujours avec pour point de démarrage une mosaïque murale de Invader. J’ai trouvé celle ci-dessus dans les rues de Shimo-Kitazawa.Les autres photographies sont vraiment en vrac mais on peut y trouver un bout d’escalier doré du sanctuaire de Hikawa dans Shibuya-ku, la Cadillac de Misora Hibari, quelques photos de rues à Uehara et Shimo-Kitazawa avec quelques maisons à l’architecture intéressante. Celle avec les plaquettes de bois me fait penser à du Kengo Kuma, mais je n’en ai pas trouvé la trace sur son site internet. Certainement autre chose car la forme du bâtiment en elle même est en fait assez quelconque. Coté musique, je suis accroché en ce moment au dernier album de Flying Lotus « You’re Dead! » qui est vraiment très très bon. Avec le nouveau SBTRKT sorti égalent récemment, j’ai beaucoup de bonnes choses à écouter en me promenant dans les rues de Tokyo. Bien que je ne désespère pas, je n’arrive pas à trouver de musique japonaise, électronique ou pas, qui arrive à ce niveau d’inventivité. Cet album de Flying Lotus re-confirme une fois de plus tout le bien que je pense du label Warp.