Tokyo Metropolitan Teien Art Museum

Le Tokyo Metropolitan Teien Art Museum est un superbe musée de style Art Deco entouré d’un vaste parc, idéal pour une sièste un après-midi ensoleillé. Les conditions était parfaite aujourd’hui pour ce type d’activité, mais nous avons tout de même fait une visite de l’intérieur du musée.

L’exposition en cours est de James Ensor (1860-1949), un peintre belge qui s’est spécialisé dans la peinture surréaliste de masques et de squelettes. L’exposition revient sur le parcours de cette artiste en commencant par son époque réaliste, en présentant sa période d’influence asiatique (il reprend en croquis des oeuvres de Hokusai) et en terminant par sa période surréaliste. L’expo est intéressante, mais c’est surtout la décoration intérieure du bâtiment qui est à se rouler par terre (en évitant la foule venu en nombre ce dimanche), par les matériaux utilisés, l’originalité et la richesse des ornements. Ce bâtiment était anciennement la demeure du prince Asaka, le design intérieur est dû en grande partie au francais Henri Rapin. Pour plus d’information, le site du musée est très bien fait. On y trouve quelques photos de l’intérieur mais de piètre qualité malheureusement.

Toyo ITO et Harajuku

On continue avec quelques photos prises entre Shibuya et Harajuku avec celle ci-dessus du magasin (ou bureau, je n’ai pas trouvé l’entrée pour verifier) TOD’s, une conception superbe du japonais Toyo ITO, un bâtiment mystérieux et futuriste. Le petit panneau sur la droite détend un peu l’atmosphère devant ce grand bloc presque hypnotique.

Finalement deux autres photos prises dans les rues de Shibuya-Ku: un immeuble de verre et une décoration de rue (ou presque) à Harajuku. Notre tour se termine dans le froid par une visite rapide et obligée au magasin HP Deco, une boutique d’intérieur et d’antiquités.

Tadao ANDO et Harajuku

Très longue marche de plus de 3 heures cet après-midi dans Tokyo, entre Shibuya et Harajuku. Le prétexte était la recherche du relativement nouveau bâtiment-magasin Armani concu par le fameux architecte japonais Tadao ANDO. Ce bâtiment est une sorte de bunker noir aux lignes incisives. J’aime beaucoup l’agencement interieur, des plateformes de bêton reliées par un large escalier dans un espace ouvert. Les articles (meubles, lampes, …) du magasin sont superbes mais hors de prix, donc je me suis beaucoup plus attardé à apprécier l’architecture. On retrouve ce bloc noir (cf photo ci-dessous) au 6-14-5 Jingumae Shibuya-Ku.

Cette conception n’est pas encore dans le The Phaidon Atlas of Contemporary World Architecture, un pavé qui comme son nom l’indique couvre l’architecture mondiale contemporaine. Le livre comporte une quinzaine de concepts sur Tokyo et je vais m’enforcer de les retrouver et en prendre quelques photos.

D’autres photos de Shibuya/Harajuku sont à suivre bientôt.

Bleues

Bleues

Ginza, le nouvel immeuble Chanel en couleurs bleutées (ce billet n’est pas destiné à faire concurrence à certains).

Quelques autres photos prises à Ginza dont l’immeuble gris d’Apple. Non Eddie, je n’ai pas encore acheté le Tigre dont tu me parles tant. Et une dernière photo prise dans la foule du dimanche.

ArchiLab

archilab Archi-Lab est une exposition se tenant en ce moment tout en haut de la tour Roppongi Hills, au Mori Art Museum, jusqu’au 13 Mars. Archi-Lab regroupe un ensemble d’expérimentations architecturales des années 50 à nos jours, de croquis, vidéos jusqu’à des maquettes et images de synthèse. C’est particulièrement intéressant et amusant de voir ce que les visionaires des années 50-60 imaginaient pour nos années 2000. Une video de l’Exposition Universelle d’Osaka (Année 1970) nous montre les projets d’intérieur de l’époque, meubles lisses, blanchâtres et plastifiés. Une vision très « science-fictionnelle » qui nous est presque passée, presque … lorsque l’on voit les travaux d’Honda: Asimo (on a retrouvé sa trace, il vit actuellement tout en haut de la tour de Roppongi Hills). De toute facon, moi je préférerais vivre Ici, c’est ma vision du Futur.

(Crédit photo Mori Art Museum)