Made In Tokyo

Mizue HIRANO

mhirano.jpg

Une amie de Mari, Mizue HIRANO joue avec les couleurs. Nous avions eu le plaisir de voir quelques unes de ses oeuvres à Shibuya Bunkamura. Voici son site Officiel.

2

Notre Mariage

kekkonshiki.jpg

Le 26 Juin 2004, 8 mois après le mariage civil à Minato Ku, Mari et moi avons célébré notre cérémonie de Mariage à Kamakura. La cérémonie était traditionnelle dans le sanctuaire Shinto de Tsurugaoka hachimangu, le sanctuaire le plus important de Kamakura. La deuxième partie de la journée se déroulait autour d’une bonne table, celle du restaurant Kamakurayama Roast Beef (je vous laisse deviner ce que l’on a mangé). Le repas a été animé par les invités pour notre très grand plaisir, des messages de nos familles et amis, des chansons parfois créés pour l’occasion.

Cette journée magnifique et forte en émotions a été l’aboutissement de plusieurs mois de préparation, et bien sur une piece maitresse de notre début de vie commune. Elle restera à jamais gravées dans nos mémoires et nos coeurs. Le tout a été capturé par les photographes Eddie (presque notre photographe officiel une fois de plus), Yoneda san et ma famille venue jusqu’au Japon pour cette occasion à ne pas manquer. Les photos dans la Galerie Privée. Laissez moi un peu de temps pour tout légender.

7

Rouge

CRW_4320-sl.jpg

En ballade du côté de Shibuya. Oui, on se ballade (avec la petite famille), mais on n’oublie pas les préparations du mariage pour autant …

Au fait, le titre en haut a changé. Tout le monde avait déjà remarqué, je suis le dernier à etre prévenu…

2

Liens en vrac

Il y a toujours un bon paquet de liens qui trainent dans ma boîte aux lettres électroniques. Je les mets en dessous, ne faites pas attention:

– Un informatif Forum Japon (en Francais).
– Une série de photos de Robert DOISNEAU.
– Une série de photos de Elliott Erwitt.
– La fameux site de Fan sur notre ami à tous Jean-Claude VANDAMME, j’ai remis la mains dessus.
– Le weblog BoingBoing où l’on trouve tout et n’importe quoi.
– Le répertoire de photos Getty Images::Japan
– L’agenda Suzuki B-King. Absolument indispensable.
Abondance.com, des infos sur les moteurs de recherche et le référencement.
RES Magazine.
Space Telescope.
– Le software de management d’images Portfolio d’Extensis.
– Quelques superbes photos du Japon de Michael KENNA.
– Un site très joli OverCaffeinated.

2

Yokohama en publicite

yokohama-cm-sl.jpg

Une publicité pour la ville de Yokohama croisée dans le magazine Kateigaho (2004 Summer Issue). La demoiselle se promène en courant dans le quartier de Minato Mirai (pour preuve, la grande tour Landmark sur la gauche de la photo). J’aime assez cette photo presque noir & blanc, ainsi que l’écriture kanji déformée.

1

Seijin NOBORIKAWA

noborikawa1.jpgMa première rencontre avec la musique d’Okinawa remonte à environ 2 ans, pendant un voyage de quelques jours là-bas. Une musique étonnante, culturellemment riche et chaleureuse, dont on retrouve l’atmosphère dans le disque du musicien (et doyen) Seijin NOBORIKAWA, « Spiritual Unity ».

Petite présentation rapide de l’homme. Noborikawa Seijin est aujourd’hui l’un des plus anciens musiciens et interprètes d’Okinawa, et certainement le plus respecté et admiré. Il est né en 1932 dans la région de Kobe mais se déplacera enfant vers Okinawa. Il commencera sa carrière musicale des l’âge de 11 ans et sortira seulement trois enregistrements CDs: « Churabiki », son premier disque sorti en 1991 et contenant 16 chansons traditionelles d’Okinawa, « Howling Wolf » et le dernier « Spiritual Unity » (celui que je connais), où l’on retrouve le son particulier du Sanshin (petite guitare en peau de serpent) aisni que la voix veillie de Noborikawa. Suite à une apparition dans le film « Nabi no Koi » en 1999, Noborikawa s’est fait découvrir du grand public et est désormais une figure renommée.

Comme d’autres musiciens d’autres continents (Ibrahim Ferrer, Compay Segundo, …) vit la musique et nous transmet cette flamme par ses disques.

2