Tanna

Plateaux Tanna

Je reviens sur le marché aux antiquités du week-end dernier avec la photo ci-dessus de notre achat: une série de 5 plateaux dans leur coffret. Après quelques recherches sur Internet, j’ai pu obtenir de plus ample information sur l’origine de l’objet. Les quelques lignes sur la boîte de bois, déchiffrées par Mari, m’ont donné un bon point de départ. Il est toujours important de garder la boîte pour ce genre d’objets anciens, surtout qu’elle fait partie entière du trésor.

Il s’agissait de cadeaux offerts aux ingénieurs de la société Kajima suite à la construction du tunnel Tanna reliant Atami et Kannami et emprunté par la ligne de chemin de fer Tokaido (liaison Shinbashi-Kobe à l’époque). Le tunnel Tanna fut terminé en 1934 après 16 ans de dur labeur. Il était à l’époque de sa construction le plus long tunnel du Japon. Il est toujours en service actuellement. Plus d’information sur le site JP-Central [EN].

Bon, je conviens que tout cela reste très anecdotique et n’aura d’intérêt que pour les passionnés en trains japonais.

Antique

Enoshima

Quelques photos prises ce week end près de Enoshima, dans l’enceinte d’un grand temple sur le passage de la ligne de train Enoden. Un marché aux antiquités où s’étalaient les unes après les autres des petites boutiques improvisées y prenait place. La foule était au rendez-vous comme tous les mois, même certains clients inattendus.

Pour terminer, j’ai ajouté quelques autres photos prises ce week end: Lune et Temple, photo prise au temple Engakuji à Kamakura, Petite voiture stationnée dans les environs de Kamakura, Des Pruniers en Fleurs (et pas encore des Cerisiers) dans l’enceinte du temple Engakuji de Kamakura.

Okinawa

CRW_6006

Nous sommes de retour de notre petit voyage à Okinawa, la plus grande île de L’archipel autrefois nommé Ryukyu. Le beau temps était avec nous pour la deuxième partie du voyage après une première journée sous la pluie et une deuxième sous un vent fort et froid. Nous avons rendu visite à nos amis tenant un restaurant de spécialités d’Okinawa, Fukuya, c’est une très bonne adresse près du château de Shuri, aux environs de la ville de Naha.

CRW_6012

Ce voyage était également l’occasion de découvrir et redécouvrir cette charmante île. Les routes longeant l’Océan nous ont emmenés jusqu’au grand Aquarium de Churaumi remplis de requins et de raies dans le plus grand bassin du monde. Le quartier de Shuri, près du château, offre de belles promenades sous le soleil dans des ruelles de pierre conservées. A l’Est d’Okinawa, quelques très belles plages de sable sur île de Ikkejima nous donnent une bonne occasion de s’asseoir pendant des heures à regarder le large et la mer turquoise. Les ruines des châteaux de Katsuren et Nakagusuku (gusuku veut dire château en Ogen, le dialecte d’Okinawa) ont des architectures remarquables avec des murailles en forme de vagues, reconnues par l’Unesco. Sur les hauteurs des murailles, on s’imagine en souverain contemplant le royaume de Ryukyu émergeant de l’océan. En bas des murailles, la ville vieillissante d’Okinawa-Shi résiste mal émigration vers les villes nouvelles et modernes de Chatan ou Ginowan.

CRW_6057

La ville la plus importante d’Okinawa est Naha, un passage obligée car proche de l’aéroport et également à proximité du site touristique de Shuri. Naha se modernise en offrant depuis environ 2 ans un Monorail moderne et pratique, traversant le Sud de l’île en hauteur, de l’aéroport jusqu’au château de Shuri. Le Monorail, donnnant une vue imprenable sur la ville, traverse également les quartiers de Makishi avec son marché couvert immense et le quartier de Omoromachi où l’on trouve une gigantesque galerie commercante (DFS) censée dynamisée économiquement l’île. Notre ami SeB a pu se libérer quelques heures pour nous faire visiter les lieux, cela fait presque 2 mois qu’il y travaille sans relâche.

CRW_6125

Okinawa est une île particulière, autrefois indépendante et maintenant rattachée au Japon. Les habitants bien que parlant la même langue, revendiquent leurs differences culturelles avec le Japon. La culture d’Okinawa est en fait un mélange de culture chinoise et japonaise, avec de nombreuses spécificités notamment au niveau de la musique et de la nouriture. C’est une île où la beauté du paysage est marquante mais il faut savoir faire abstraction de certains éléments, particulièrement les camps militaires américains qui occupent malheureusement une bonne partie de l’île. Comme a Tokyo où dans le reste du Japon, le mélange architectural est frappant, on passe rapidement de bâtiments en béton près à affronter les typhons fréquents et le vent marin salé, aux habitations typiques d’Okinawa généralement sur un seul étage. Okinawa n’est finalement pas si différent du Japon dans le sens où la beauté se trouve souvent dans le détail.

CRW_6141

Ci-dessous, la galerie de photos d’Okinawa.