made in tokyo

Intercity

intercity

Dimanche dernier, avant de se faire rattrapper par la pluie (le ciel) qui va nous tomber sur la tête, nous passons quelque temps près de la gare de Shinagawa. Derrière la gare sortie Est, se dresse l’espace de bureaux Intercity (avec Sony entre autres), un espace gigantesque, lisse er froid. Je ne connaissais pas, la froideur me rappelle celle de Shiodome.

Les portraits d’immeubles en 4 photos, les suivantes: Intercity 1, Intercity 2, Intercity 3, Intercity 4.

5

mitokyo 500

mitokyo 500

Il fallait bien que ca arrive, c’est le 500ème billet publié sur Made In Tokyo, en presque 3 ans d’existence. J’avais démarré ce blog fin Mai 2003. J’en viens à me poser la question du nombre d’heures passées sur ce site, ca doit être faramineux. Ce blog est devenu une telle addiction que j’aurais du mal à m’en séparer, même si l’envie d’arrêter m’a pris plus d’une fois.

Remerciements une nouvelle fois à tous les visiteurs assidus de ce site et pour tous les commentaires d’encouragement sur ma démarche laissés par-ci par-là.

Bon, c’est pas tout, j’ai encore 500 billets à écrire et j’arrêterais peut être.

La composition ci-dessus est en ce moment la page de couverture du site, à base de surface de béton.

11

Surélevée

sureleve

Une maison japonaise de style traditionel dans le centre du quartier de Daikanyama, près de la gare, surélevée par une structure. Une association anachronique un peu dans l’esprit de cette composition.

Petite note en passant, je ne suis pas mécontent de cette petite référence à Made In Tokyo faite sur l’excellent site d’Etienne Mineur, que je suis depuis attentivement.

Vendredi, on part en mer, enfin presque. Il s’agit d’une mini croisière avec dîner à base de tempura dans la baie de Tokyo, avec Odaiba et le Rainbow Bridge à l’horizon. C’était une très belle soirée à bord d’un Yakatabune de la compagnie Funasei.

3

Sakuragicho MM21

sakuragicho

Vue sur Sakuragicho, Yokohama en deux photos rapprochées. Tout l’espace devant la tour Landmark est en pleine construction. L’océan va bientôt disparaitre du champ de vision…

Une chronologie pour replacer dans le temps les étapes du plan de redevelopement Minato Mirai 21, depuis 1965.

0

L’écharpe

aoyama1

En parcourant les rues de Aoyama, sur l’avenue du même nom, en partant de la rue Koto, on peut remarquer au loin, au delà de l’ancien magasin Kinokuniya, un étrange clocher illuminé. Il ressemble à un monument classé, des vieilles pierres mises en valeur par la lumière. La curiosité nous pousse à nous approcher un peu plus près pour admirer ce potentiel chef d’oeuvre dont l’existence nous avait échappée jusqu’à maintenant. un labyrinthe de petites rues nous amènent au pied de cette cathédrale coincée entre des résidences. Déception, le batiment n’a rien d’ancien, il est même encore en construction pour une ouverture prochaine au mois de mai. Saint Grace Cathedral Aoyama est un drôle de concept, une vraie fausse cathédrale en plein coeur de Aoyama, detinée aux mariages. Le mariage à la mode occidentale est encore poussé un peu plus loin.

Le quartier de Aoyama est réputée pour ses nombreuses boutiques de mode et accessoires (à ajouter au nombre incalculable de salons de coiffure). Certaines ont des décorations assez originales, comme cette écharpe en photo ci-dessus. Il faut rivaliser d’originalité pour sortir du lot. Cette ballade est complétée par deux photos: un arbre imposant dans les ruelles près de la rue Koto et quelques boutiques cachées près de la cathédrale.

J’ai beaucoup aimé le film de Emmanuel Carrere La Moustache, le titre est assez intriguant, le film est assez déroutant. L’histoire commence le jour où Marc (Vincent Lindon, l’acteur principal), décide de se raser la moustache, sans que personne dans son entourage ne le remarque, de sa compagne aux collègues de bureau. On lui assure même qu’il n’a jamais porté la moustache de sa vie, il croit d’abord à une mauvaise blague, puis à une machination contre lui. Cela devient une obsession qui lui fait perdre la tête. On suit la dérive mentale de Marc à la première personne sans décrocher. On navigue entre réalité et fantastique, c’est un très beau film.

Pour terminer, une exposition, celle du Department Store Sogo à Yokohama. Profitant de places gratuites gagnées le jour-même, nous sommes partis pour une visite brève mais attentive de l’exposition sur Maria Theresa et Marie Antoinette. Le point le plus amusant est cette merveilleuse coiffure chapeau bateau de Marie Antoinette. Beaucoup d’imagination délirante.

5