NANI NANI

unhex-nani-nani

unhex-nani-nani

unhex-nani-nani

unhex-nani-nani

NANI NANI, qu’est ce que c’est? un monstre vert sorti du royaume de Miyazaki ou une création de Philippe Starck datant de 1989? Basé sur une formule interrogative, ce nom de building assez curieux est apparemment né des nombreuses confusions et questionements vécus par les créateurs (Starck en collaboration avec Makoto Nozawa de GETT) lors de l’élaboration de ce projet monstrueux. On imagine les difficultés linguistiques.

Il s’agit du premier projet architectural de Starck à Tokyo, avant l’immeuble à la flamme pour le quartier général de Asahi Beer à Asakusa. Après plus de 17 ans d’existence, le revêtement courbé de cuivre est déjà bien oxydé, lui donnant cette couleur verte particulière, comme une petite montagne de Guilin en pleine ville. Je vais peut être un peu loin dans l’imaginaire mais J’aime ces créations qui pousse le passant à l’imagination, tel que peut le faire Makoto Sei Watanabe sur ses créations architecturales, dans un autre style plus futuriste, mais également biomorphique sur certaines d’entre elles.

UNHEX NANI NANI est à l’adresse suivante: 4-9-23 Shiroganedai, Minato-ku, Tokyo. Facile à identifier sur la grande avenue Platinum.

Ja

En ce moment, j’organise souvent nos déplacements du week end en fonction des buildings à photographier. Le magazine The Japan Architect (japonais-anglais) est une vraie mine d’or, c’est même un peu ma bible en ce moment. On peut découvrir, par exemple, dans le dernier numéro JA64 les créations architecturales japonaises les plus remarquables de l’année 2006: Aomori Museum of Art de Jun Aoki, MIKIMOTO Ginza 2 de Toyo Ito, Moriyama House de SANAA, … Le site de JA est bien fait avec certaines vues en QuickTimeVR. Je pars maintenant à la recherche des anciens numéros…

Soleil rouge

hds

hds

En se promenant du côté de Meguro, derrière Ebisu Garden Place, on ne peut pas manquer le gigantesque soleil rouge de l’école de conduite Hinomaru Driving School. Il s’agit du Sunburst Building concu par l’architecte Taro Ashihara, un immeuble édifié en 1996, en forme de triangle rectangle avec une boule rouge posée sur l’hypoténuse. Ce design suit à peu près la forme du logo de l’école.

Pour se repérer un peu dans Tokyo, je vais essayer d’utiliser de temps en temps les cartes et vues satellites Google. Le Sunburst Building est indiqué sur la carte suivante, adapté à mes besoins grâce à l’API Googlemaps (Double-Cliquez pour zoomer, ou utilisez les contrôles sur la gauche, utilisez le mode Hybride pour les addresses).

Souvenez-vous de Natural Ellipse, voici la carte pour s’y repérer dans les dédales de Maruyama-cho.

Rush (2)

rush-2

Après une longue série d’immeubles statiques, il devenait nécessaire de montrer la foule insaisissable et inarrêtable qui circule entre ces batiments. Les mouvements ci-dessus se passent à Shibuya, à deux pas de la tour 109, par l’architecte Minoru Takeyama. Ce billet peut être mis en parralèle à celui-ci.

Maki et Toyo

toyo-ito-tods

maki-spiral

Je ne résisterais jamais à l’envie de prendre en photo la superbe création de Toyo ITO pour TOD’s à Omotesando, sans réussir à égaler la première photographie que j’avais fait il y a deux ans. Les facades à la fois opaques et transparentes, en béton et verre teinté, sont croisées par des représentations de branches de zelkova, arbres bordant également l’avenue d’Omotesando. Ce thême a été également utilisé pour nommer la résidence au dessus de Omotosando Hills, Omotesando Hills Zelkova Terrace. On pourra se diriger vers Arcspace pour plus de photos sur l’intérieur du building, vers Design Boom pour une petite interview et vers EgoDesign.ca pour un portrait de Toyo Ito.

Spiral est un centre artistique urbain comprenant des espaces de galeries pour expositions d’art ou de design, un café, un atrium ou encore un hall d’assemblée. Ce building de 9 étages, à la facade complexe et hétérogène, a été concu par Fumihiko Maki et terminé en 1985. Il possède une structure d’acier et de béton réenforcé. Je suis passé plusieurs fois devant le Spiral, à l’intérieur (d’ailleurs apercu une mini-exposition du chanteur photographe Masaharu Fukuyama sur la rampe semi-circulaire) sans jamais le prendre en photo. Sur le site Internet de Maki, on peut faire le tour de ses réalisations et projets (notamment le redéveloppement sur le site du World Trade Center à New York). Pour plus d’information sur l’architecte Fumihiko Maki, je vous conseille une biographie sur le site Archiect.Architecture.sk.