Une faille

Je continue un peu plus dans l’argentique car je viens de terminer une pellicule noir et blanc, bien que je ne sois pas sûr de poster beaucoup de photos. A part peut être ce mur entaillé…

Timberize Tokyo

J’ai découvert par hasard l’exposition Timberize Tokyo qui se tenait au Spiral à Aoyama, il y a de cela quelques semaines. L’exposition présentait un sujet intéressant et assez surprenant à premier abord, celui de la construction en plein Aoyama de séries d’immeubles en bois.

Depuis 2000 et l’évolution de loi japonaise sur les standards architecturaux, il est désormais possible de construire des buildings en bois avec systèmes de protection incendie. Timberize Tokyo est un groupe d’architectes et ingénieurs à la recherche de nouvelles possibilités architecturales autour du bois. Depuis que Shigeru Ban crée des bâtiments à partir de tubes de carton renforcé, on imagine un peu mieux les innovations possibles à partir de bois renforcés pour la construction de bâtiments de grande taille.

Le Japon a une longue tradition d’utilisation du bois en construction, mais les formes proposées par le groupe Timberize Tokyo ne s’inspirent pas de design d’autrefois. On imaginerait assez bien les constructions montrées en maquette dans des matériaux plus classiques pour des buildings de cette taille comme le béton ou l’acier. C’est d’ailleurs assez difficile de s’imaginer ces bâtiments en taille réelle. Le bois renvoie plutôt vers des espaces chaleureux et intimes, tandis que ce qui est présenté réfère plutôt aux grands ensembles. L’exposition présentait un grand nombre de maquettes: des immeubles de bureaux sur plusieurs étages, des centres commerciaux, écoles, immeubles d’habitation… avec des formes parfois assez naturelles, justement, comme les structures florales du bâtiment Petal (en photo ci-dessus).

La vue de Aoyama en maquette est aussi intéressante, elle montre les implantations proposées pour ces constructions. Je ne connais pas la raison du choix du quartier d’Omotesando, peut être pour donner un certain impact en choisissant une avenue très fréquentée ou peut être parce qu’elle est bordée d’arbres, des zelkova. Les bâtiments de bois sont implantés à différents endroits le long des avenues et viennent remplacer les vieux immeubles. Ils n’ont heureusement pas été jusqu’à proposer le remplacement du Omotesando Hills de Tadao Ando, du Tod’s de Toyo Ito ou le One Omotesando de Kengo Kuma. Il s’agit peut être d’une belle utopie que d’avoir de tels immeubles de bois en plein Omotesando, mais je serais heureux de voir une partie de ce projet se concrétiser. Et ça serait un très joli contraste si tel immeuble se trouvait à côté des façades de béton de Tadao Ando.

Multiple hand lines

Des lignes multiples, croisées, tendues, allant dans toutes les directions. D’autres plus vagabondes et hésitantes. Comme les lignes d’une main.

Pendant ce temps là

…. à Vera Cruz … enfin, non, Tokyo. Cet étrange bâtiment de style Amérique centrale ou du sud est en fait un restaurant italien assez bon marché à Shirogane. Il contribue à sa façon à l’hétérogénéité du paysage urbain tokyoïte.

Back in autumn before summer

Je déroule la pellicule et redécouvre l’automne, celui de 2009 à Azabu. C’est un peu anachronique alors que l’été approche.

Depuis le 1er juin, How to destroy angels, le groupe de Trent Reznor et de sa femme Mariqueen Maandig, met à disposition gratuitement sur leur site leur premier EP de 6 titres. Alors que je ne suis pas spécialement amateur du rock industriel de Nine Inch Nails, j’aime les morceaux de ce projet. Ca reste très sombre dans l’ensemble.

Concrete separated by greenery

C’est marrant comme l’argentique peut donner une chaleur à la froideur du béton. Peut être reconnaîtrez vous le premier bâtiment déjà montré en mai 2007. Désolé, je passe mon temps à faire des flash-back vers des billets et photos prises il y a plusieurs années. Le premier bâtiment à base cylindrique est donc le POSH Hyojito, par Shigeru Uchida / Studio 80 à Minami-Aoyama. Si vous comparez les photos de 2007 et celle ci-dessus prise il y a quelques semaines, vous constaterez certainement qu’on lui a donné une seconde jeunesse. Peu après la verdure de la deuxième photo, toujours à Minami Aoyama, on peut trouver dans une petite rue pas très loin du Spiral un beau bâtiment de béton et de bois (façade avant) au toit oblique. Cette petite série se termine par un scooter bleu, qui me donne une sensation d’été avant l’heure.