Reves

Une photo que Mari a prise (en fait) assez trouble et presque fantastique.

En 3200

Une information de l’emission de tele Trivia no Izumi que l’on suit regulierement. Si le Japon garde le meme taux de veillissement de la population qu’il a actuellement, il ne restera plus qu’1 seul habitant en 3200 (27 en l’an 3000). Bon, … Je conviens que cette info peut paraitre anecdotique. On a le temps de voir venir et de remedier a la situation.

Week End en photos

Resumé des Jours précédents. Ce n’est plus un scoop, le week-end dernier a été très mouvementé au Japon, et surtout au Nord-Ouest de Tokyo (dans les régions rurales de Niigata, a environ 250kms de Tokyo). Les tremblements de terre successifs jusqu’à 6.8 Richter se sont répercutés jusqu’à Tokyo samedi soir. Cette première secousse a été suivie de nombreuses autres d’amplitudes variables (on a senti un nouveau tremblement à Tokyo aujourd’hui à 10h40). Les populations touchées se trouvent dans les zones rurales reculées, des glissements de terrain ayant coupés les routes et les liens vers les ravitaillements en eau et alimentation. Il semble possible d’apporter une aide financière aux victimes à travers des donations, c’est une idée qu’on aimerait suivre.

A part ces malheureux évènements, notre week-end à Kamakura était bien occupé. Comme j’en ai parlé brièvement dans un billet précédent, une vente de poteries et objets de verre à Taya (tout près de Kamakura et Ofuna) nous a bien occupé. Les objets atisanaux de style japonais ne manquent pas d’originalité et de variété, de quoi repenser entièrement sa décoration intérieure. Au même endroit, nous avons également testé l’atelier des souffleurs de verre et suivi une courte initiation à travers la création de notre objet de verre (verre, petit vase, … on attend la livraison prochaine de nos créations).

Profitant d’un ciel légèrement dégagé, notre dimanche s’est passé dans les petites rues de Kamakura pour une petite fête internationale (avec musique sud-americaine, danseuse thai, cuisine africaine, …). Le tout se deroulait dans la rue principale de Kamakura, celle où se dresse l’ancienne banque The Bank, maintenant transformée en café. La suite de notre parcours nous voit longer la vieille ligne de train Enoden à la recherche d’un petit salon de thé traditionnel à l’entrée cachée par la voie ferrée. Je reste admiratif devant l’atmosphère paisible du jardin et de l’intérieur du salon de thé. Dernière étape de la journée, une visite au temple Tsurugaoka Hachimangu où se déroulait le Aki Matsuri (festival d’automne) et comme pratiquement tous les week-ends un mariage au temple. Avant de prendre la direction du retour, une exposition de bonsai redonnait un peu de sérénité après les récents tourments.

Pour terminer le billet, cela fait 1 an que nous sommes mariés. Le temps passe très très vite…

Verre

Objet de verre acheté à Taya, lors d’une vente exceptionnelle (exceptionnelle car une fois par an seulement). Sont representés sur l’objet un garçon et une fille, des représentations généralement utilisées pour la fête de Ohinasama au mois de mars de chaque année.

Vert

Plantes vertes à l’entrée d’un petit salon de thé traditionnel japonais à Kamakura. Ce salon est bien caché, on peut y accéder que par la ligne de chemin de fer Enoden, quand le train ne passe pas. C’est assez risqué mais ça vaut le coup. Je pense poster quelques photos de cette ligne un peu plus tard.