Ajisai à Kamakura

CRW_7227

Un week end à la campagne fait beaucoup de bien. Cela faisait bien trois semaines que nous ne nous etions pas échappés de Tokyo. Profitant d’une belle journée, bien qu’humide à souhait, nous allions découvrir tranquillement les fleurs Ajisai (hortensia) au temple Hasedera de Kamakura. Bien entendu, nous n’étions pas les seuls à avoir la même idée (j’ai l’impression de me répéter). Kamakura et ce temple en particulier sont réputés pour la floraison des Ajisai, qui devrait s’étendre jusqu’à la fin du mois de juin.

CRW_7212

Le timing n’était pas idéal pour être tranquille, après une bonne demi-heure à la recherche d’une place de parking près du Daibustu, le fameux grand boudha, il nous faudra attendre une quarantaine de minutes avant d’aprécier toute la beauté des Ajisai. Malgré la foule, le spectable vallait la peine, un festival de couleurs s’offre à nous dans un décor boudhiste parsemé de statues, de temples et de forêts de bambous.

CRW_7229

Toutes les photos sont dans la galerie ci-dessous.



Youth

Les cheveux dans le vent, la tempête approche, au croisement de Harajuku, à 2 pas du grand magasin de fringues Laforet.

Midnight Ride

Pluie, pluie, pluie. C’est pas la joie en ce moment, la saison des pluies n’en finit plus mais nous laisse quelques instants de répis de temps en temps. La photo ci-dessus n’est en fait pas récente, prise à Harajuku lors de ma dernière visite, un jour de beau temps.

La semaine se termine, une semaine sportive (entre guillemets). Ca commencait mardi soir par un mini-tournoi de billard avec Pierre et laurent. Ma chance de débutant habile m’a fait gagner une manche.

Autre session sportive (entre guillemets), ce mercredi avait lieu la rencontre décisive entre le Japon et la Corée du Nord à Bangkok. Le match se jouait sans aucun supporter dans les tribunes, suite aux quelques problèmes de violence qui avaient eu lieu au cours du match allé entre les 2 pays. Le Japon s’en est très bien sorti avec un 2-0 qui lui offre une qualification pour la coupe du Monde 2006 en Allemagne. Imaginant la foule en liesse dans les rues, j’enfourche la moto vers Shibuya pour un Midnight Ride à la recherche des troupes de supporters, avec pour but de prendre quelques photos réussies. Je n’ai malheureusement rien trouvé d’exceptionnel dans les rues, mais retrouvé les plaisirs de la conduite en solitaire de nuit dans les rues de Tokyo, entre Shibuya et Harajuku par la Yamanote Dori (et à travers Yoyogi, doucement, sans se faire repérer par les motos blanches policières). Un vrai plaisir qui m’a rappelé mes début à moto, avec presque tous les soirs une découverte du Tokyo de nuit, en se perdant par plaisir.

Dernière étape sportive (entre guillemets) cette semaine, le Practice de Golf à Gaienmae. Eddie et SeB ont fait de leur mieux pour m’apprendre les mouvements et la décontraction qui rendent le tir élégant. Une heure et demi d’étude sportive qui demandent une suite.

Tokyo Metropolitan Teien Art Museum

Le Tokyo Metropolitan Teien Art Museum est un superbe musée de style Art Deco entouré d’un vaste parc, idéal pour une sièste un après-midi ensoleillé. Les conditions était parfaite aujourd’hui pour ce type d’activité, mais nous avons tout de même fait une visite de l’intérieur du musée.

L’exposition en cours est de James Ensor (1860-1949), un peintre belge qui s’est spécialisé dans la peinture surréaliste de masques et de squelettes. L’exposition revient sur le parcours de cette artiste en commencant par son époque réaliste, en présentant sa période d’influence asiatique (il reprend en croquis des oeuvres de Hokusai) et en terminant par sa période surréaliste. L’expo est intéressante, mais c’est surtout la décoration intérieure du bâtiment qui est à se rouler par terre (en évitant la foule venu en nombre ce dimanche), par les matériaux utilisés, l’originalité et la richesse des ornements. Ce bâtiment était anciennement la demeure du prince Asaka, le design intérieur est dû en grande partie au francais Henri Rapin. Pour plus d’information, le site du musée est très bien fait. On y trouve quelques photos de l’intérieur mais de piètre qualité malheureusement.