Rush (4)

A Shibuya, près de la gare en suite à la série Rush.

Et en écoute déjà depuis quelques temps, cette musique au titre énigmatique de Mogwai, I’m Jim Morrison, I’m Dead, sur leur nouvel album The Hawk Is Howling. C’est instrumental avec une atmosphère mystérieuse à base de piano, de guitares et de distortion, progressant doucement et continuellement en intensité comme une créature naissante (tirée d’un popcorn movie). C’est une musique très prenante.

Croisement et sanctuaire à Akasaka Mitsuke

Ces quelques photos urbaines sont prises au croisement de Akasaka-Mitsuke où les voies suspendues s’entremêlent. C’est un carrefour compliqué où on se perdrait facilement. La voie qui mène à Yotsuya longe un petit étang en bordure de l’hôtel New Otani.

En remontant la route 246 depuis Akasaka Mitsuke, on tombe assez vite sur le sanctuaire de Akasaka Toyokawa Inari. C’est un sanctuaire un peu brouillon, mélange de sanctuaire Shintô et de temple bouddhiste, où les lieux de prière sont multiples. L’entrée des pagodes est parfois cachée par des dizaines de statues de renards ou par des allées chargées de drapeaux très certainement marqués du nom des donateurs. C’est apparemment un lieu où viennent se recueillir les artistes. Ils viennent secrètement espérer le succès devant une statue divine et une petite fontaine cachées derrière les temples.

En sortant de l’enceinte du sanctuaire pour regagner la route 246, nous explorons des yeux le brouillon des échoppes.

Ascenseurs

Après les portes opposées, les escaliers de toutes formes et couleurs, voici un ascenseur très particulier aperçu à Ginza.

Après nos quelques heures à l’italienne en haut de la tour Dentsu, nous sommes passés en coup de vent à Ginza, devant la tour de 14 étages Nicolas G. Hayek Center du groupe Swatch. Je voulais voir depuis un petit moment cet immeuble de Shigeru Ban pour comprendre ce qu’il a de si particulier. Tout d’abord, les grandes devantures avant et arrière s’ouvrent sur quatres étages pour ouvrir complètement le building sur la rue des deux côtés. Cela donne une grande place intérieure ouverte dont un des murs est couvert de végétation, de plantes posées sur la paroi murale.

Les ascenseurs sont vraiment intéressants, plus que des ascenseurs, ce sont plutôt des élévateurs sur vérins. Chacun des 7 élévateurs, sous forme d’une mini salle d’exposition, dessert un des 7 magasins de montres positionnés sur quatres étages. Chaque ascenseur dessert seulement un seul étage et est dédié au magasin de l’étage. Par ces ascenseurs, on ne peut accéder qu’aux magasins, le reste de la tour se compose d’espaces bureaux.

Up in the sky, through the windows

Nous sommes ici au 47ème étage de la tour Dentsu. Dentsu, grande agence publicitaire, a fait appel à Jean Nouvel pour sa maison mère à Shiodome. La tour dans les tons gris est gigantesque et superbe. On peut en dire autant de la vue depuis son sommet, tout spécialement en cette journée de samedi extrêmement dégagée. C’est une journée idéale pour admirer la vue depuis les gratte-ciels. Depuis la tour Dentsu et confortablement installés à une bonne table du restaurant italien Bice Tokyo, nous savourons la bonne cuisine et la vue sur la baie de Tokyo, le Rainbow Bridge au loin et Odaiba, et à nos pieds Hama-Rikyu et Tsukiji. La vue nous éblouit et c’est accentué par le design intérieur clair de Klein Dytham. Nous sommes en bonne compagnie avec Hajime, Ema et le petit Jude qui s’amuse avec Zoa. Ils sont amis avec le chef Andrea qui nous prépare un menu spécial. On aurait pu se croire en Italie mais la vue nous ramène immédiatement à Tokyo. Pendant le temps d’un déjeuner, on a pu s’évader en haut dans le ciel, à travers les fenêtres.

Photographies sans aucune relation notable (2)

Jeune homme approchant le pavillon taiwanais des jardins de Shinjuku Gyoen sous une légère pluie de pétales, suivi d’une vue du plafond de l’Imperial Hotel à Hibiya.

Forme marine installée au 52ème étage de la tour Roppongi Hills sous une pluie artificielle, suivi des lignes parallèles du plafond de l’hotel Peninsula à Hibiya.

Plante verte aux feuilles en hélice et lumière quadrillée.