Yonezawa et Sendai

DSC00054

DSC00070

Le week end dernier, nous sommes partis en escapade vers Tohoku, la partie Nord du Japon, pour une visite familiale notamment. Notre première escale était Yonezawa, dans la région de Yamagata. C’est une petite ville de campagne réputée pour sa viande de boeuf onctueuse (yonezawa gyu) mais également pour les flots de neige qui nous tombent dessus sans relâche. La cousine de Mari et son mari y tiennent un magasin de magnifiques poupees Hina Sama. Ils croulent actuellement sous l’occupation du fait des festivités proches. Au rayon festivités, un Yuki Matsuri se déroulait également au temple Uesugi de Yonezawa avec pour principale attraction des séries de statues de glace et de neige. Détail amusant du musée du temple Uesugi: cette armure de samourai portant le signe de l’amour sur la tête.

DSC00072

Le soir venu, un Ryokan des familles nous attendait dans les hauteurs de la ville. Il se trouve dans le petit village de Shirafu. L’accès y est assez difficile en cette saison. Les routes sinueuses de montagnes enneigées sont assez peu propices aux excès de vitesse. Après une dure journée sous la neige, le Rotenburo (source chaude Onsen en exterieur) du Ryokan était le bienvenu.

DSC00105

Notre deuxieme étape était Sendai, une des grandes villes du Japon sur la côte Est du pays. L’après midi dans cette ville fut assez brève mais suffisante pour jeter un coup d’oeil touristique au Mausolée de Masamune DATE, un des anciens seigneurs de la région de Sendai, à l’époque de Ieyasu TOKUGAWA.

DSC00150

Tout le voyage de Tokyo vers Tohoku s’est déroulé sans embuches à dos de Shinkansen, le train rapide japonais. Pour citer quelques noms: le TSUBASA de Tokyo à Yonezawa, le MAX de Fukushima à Sendai et le HAYATE de Sendai à Tokyo (en 1h36!).

Toutes les photos sont sur le site dans la galerie de photos ci-dessous.



Petit détail, les photos sont prises avec un DSC-T33, le petit dernier digital 5.1 Mega de Sony. Un lien pour plus d’info sur les Shinkansen de Tohoku [EN].

Motegi MotoGP 2004

CRW_4970

Le Grand Prix de Moto se déroulait au Honda TwinRing Motegi du 17 au 19 Septembre 2004. Motegi se trouve quelque part perdu dans la nature de Tochigi Ken, à quelques 200kms de Tokyo (par voie express Joban). Pierre et moi-même avont assisté à la deuxieme partie des qualifications le samedi ainsi qu’à la course elle-même le dimanche. Les trois cylindrees engagées en course sont les 125cc, 250cc et la catégorie reine 1000cc pour laquelle nous avions fait le déplacement. L’italien et presque demi-dieu angelique Valentino Rossi est le grand favori, premier au classement pour le moment, suivi de Giberneau. Cependant, je souhaitais profondement qu’un japonais puisse gagner à domicile. Tamada semble bien parti, après avoir donné les meilleurs temps pendant les qualifications du samedi. Sa tenue de virage est impressionante, non seulement les genoux sont quasiment à toucher le sol, mais la tête également. Il sait apparemment donner le meilleur de sa Camel Honda RC211V (qui est déjà réputée comme supérieure à la concurence). Rossi prend la 3ème place des qualifications sur Yamaha M-1 Gauloises Fortuna. Le dimanche s’annonce passionant et le duel Tamada-Rossi aura bien lieu. Rossi prend tout de suite la tête de la course dès la ligne de départ, Biaggi a déjà été écarté par une chute qui le contraint à abandonner. La course est impressionante, les 1000cc font des bruits de tonerre faisant echo dans l’arene de Motegi. Après quelques tours roue dans roue, Makoto Tamada prend finalement la tête mais Rossi reste dans ses talons. Pendant que l’écart se creuse petit a petit entre les deux leaders, Shinya Nakano fait des prouesses et remonte jusqu’en 3ème place. Le podium verra 2 japonais sur ses marches, Makoto Tamada en première place et le très acclamé Shinya Nakano en troisième, Valentino Rossi prendra la deuxième place et n’est toujours pas inquiète pour sa place de champion du monde sur Yamaha.

CRW_5017

Entre les courses, Motegi offre une rimbanbelles de stands et boutiques d’otaku. On y vend toute sorte de T-shirts, casquettes (tres utiles vu le soleil frappant), … Un très bon point à Motegi, c’est la gratuité du camping, la méthode que l’on a choisit. Le point négatif cependant, c’est le réveil forcé en fanfarre a 6h du matin, c’etait pas prévu au programme, mais le terrain de camping est accessoirement un parking à voitures pour la journée du dimanche, de quoi mettre de bonne humeur pour la journee.

Toutes les photos sont sur la galerie ci-dessous.



Nagatoro

Des fleurs qui font la réputation de la region

Le typhon 19 n’est pas arrivé jusqu’à Tokyo comme prévu, tant mieux, mais a réussi à nous soulager des chaleurs estivales. Marre de Tokyo, non pas vraiment, mais besoin de prendre le bon air (et accessoirement aller récupérer des Ions négatifs qui manquent à Tokyo, à part dans mon frigo). Pour la deuxième fois, je remets les pieds à Nagatoro, haut lieu du tourisme japonais, non, je plaisante et c’est là un des intérêts des lieux, ce n’est pas bondé de monde à se marcher sur les pieds, ce qui est bienvenu vu le décor accidenté.

Nagatoro est une petite bourgade à 2h en train de Ikebukuro, au bord d’une charmante rivière. En bas des falaises, les barques vous proposent un tour des environs par voie fluviale. Les promeneurs trouveront ici un bord de rivière où s’installer les pieds dans l’eau sans avoir le regard gêné par les constructions humaines, si ce n’est la présence de raft et kayak luttant contre le courant. Un endroit tres rafraichissant pour cette fin d’été. Quelques photos sont sur la galerie ci-dessous.



26things

I posted my entry on the 26things website: « International Photographic Scavenger Hunt » at the following location: My 26things (Entry 459 – details below). I’m done with the posting of images, maybe not fully done with the design of the pages themselves. I was a bit in a hurry as I wanted to add my page before the end of the hunt, seemingly scheduled End of August. That was an interesting exercise, and a way to post in one page some of the pictures I like the most (mainly from Japan and Morocco).

26things: International Photographic Scavenger Hunt, était un projet proposé par le site sh1ft.org. Il s’agissait de regrouper une série de 26 photos répondant à un thême défini à l’avance par l’organisatrice Tracey, basée en Australie. Un exercice interessant qui m’a donné l’occasion de réunir sur une page les photos que je préfère. Les photos ont été principalement prises au Japon et au Maroc.


01- Animal: Tokyo, Azabu, 2003. Eddie’s cat during her summer holidays at Home. Cats are seemingly spending their time searching for something to attract their eyes.

02- Sunset: Sydney-Tokyo, Plane, 2001. Somewhere on my way back from Sydney to Tokyo.

03- Authority: Hong Kong, Central, 2002. Street sign as seen from my hotel room.

04- Colour: Tokyo, Azabu-Juuban, 2003. A hell-like red light. Emergency exit’s light on a rainy day. One of those days I feel like walking around with my camera.

05- Communication: Tokyo, Azabu, 2002.

06- Construction: Tokyo, Roppongi Hills, 2003. The Building I witnessed growing into a sophisticated monster.

07- Empty: Tokyo, Aoyama Cimetery, 2002.

08- Food: Morocco, Marrakech, 2003. Memorable Tajin.

09- Footwear: Tokyo, Nishi-Azabu, 2001. Red « Pika-pika » Nike Shoes, used mainly while riding a bike (NIKE ZOOM HYPERFLIGHT).

10- Home: Tokyo, Nishi Azabu, 2002. Element of decoration from Malaysia.

11- Light: Morocco, Marrakech, 2003. Feeric light from an Moroccan lamp. Located next to the restaurant room of the Tischka Salam hotel at Gueliz (new city of Marrakech). A summary of the surrounding colors of magic Marrakech.

12- Little things: Tokyo, Azabu, 2003. 2 malicious chouettes. Made in Shizuoka by my fianc馥痴 grand mother. I like their shyness, pretending not to be seen, and wondering why they are seen.

13- Love: Aizu, Wakamatsu, 2002.

14- Money: Tokyo, Azabu, 2003. Some notes kept from previous travels and especially the Hong Kong ones. Lion is my astrological sign, the HK Twenty Dollars is naturally my preferred one.

15- Monument: Morocco, Marrakech, 2003. « Musee de Marrakech ». The inside architecture of the museum is an artwork itself. Unforgettable moments in the central room of the museum, surrounded by a sunny yellow light. I could spend days there if hot mint tea was offered.

16- New: Tokyo, Omotesando, 2003. The brand new Prada shop designed by Jacques Herzog & Pierre de Meuron, Switzerland.

17- Numbers: Great Britain, London, 2002. Street number next to the TATE Museum. Picture was actually taken by Mari Chan on our way to the museum.

18- Scape: Tokyo, Shinjuku, 2002. A shiny day in Shinjuku, next to the Tokyo Ward Office. There is something so fascinating about this building that I’m coming again and again to take pictures of it. Maybe a modern similarity with the Paris’ Notre Dame.

19- Signage: Morocco, Marrakech, 2003. Inside the Marrakech Museum, next to some old Hammam rooms.

20- Sound; Tokyo, Azabu, 2003. Keyboard as seen on TV. Long exposure reveals one of the faces of Run DMC. I’m far from being a fan of this band, but was intrigued by one of its members’ voice during one interview on MTV Japan.

21- Symetry: Tokyo, Yoga, 2003. Soccer ball waiting for an inspired player. I am joining from time to time the South American-japanese Team matador. Level is quite high, and it’s quite rare to find a quiet ball like this one.

22- Time: Tokyo, Azabu, 2003. A clock bought in Daikanyama. Time is running to fast, already more than four years in Japan.

23- Transport: Tokyo, Harajuku, 2003. Meeting of two Japan Airways trains (Yamanote Line).

24- Water: France, Noirmoitier, 2003.

25- Weather: Tokyo, Azabu, 2003. View of my umbrella on a rainy day.

26- You: Me in Marrakech with the camera.