La pierre blanche du Forum

pierre-blanche

Une magnifique et mystérieuse pierre blanche au milieu de la place du Forum, le Tokyo International Forum. On lui donnerait volontiers des vertues magiques. Cette pierre a un nom, elle s’appelle ISHINKI de l’artiste sculpteur Kan YASUDA.

La pierre blanche est prise en photo en mode éloigné avec son environnement de vie, en mode rapproché pour en saisir les formes et en gros plan pour toucher du regard sa texture.

Déchiré

Immeuble déchiré à Ebisu.

J’enchaine les romans de l’écrivain japonais Haruki Murakami en ce moment, je termine Norwegian Wood pour maintenant commencer Dance Dance Dance.

L’histoire de Norwegian Wood est poignante, l’histoire de Toru Watanabe, le narrateur revenant sur sa jeunesse lorsqu’il était étudiant à Tokyo. Il est pris d’amour pour Naoko, qu’il retrouve 3 ans après le suicide de son petit ami. Elle ne va pas bien et se retranche de plus en plus de son monde à elle, dans un hopital retraite près de Kyoto. Toru se dévout à Naoko, mais s’isole, jusqu’à la rencontre avec l’énergique et libre Midori, il devra choisir entre le passé et le futur…

Océan et vieilles pierres

Quelques images de Golden Week, les 3 jours de congé additionnés au week end, passée dans la région du Shonan sous un temps splendide. J’avais senti l’appel de la mer quelques jours avant la Golden Week. En route vers la petite ville de Matsuda, au delà de Chigasaki, pour y visiter un jardin sur la colline, nous faisons une halte à Kouzu, au bord de l’océan. La mer est belle, légèrement émeraude. Il n’y pratiquement personne sur la plage de galets, on croit réver en pleine Golden Week. Un endroit paradisiaque et tranquille? Pas vraiment, quand on regarde un peu autour de soit, on apercoit sans peine une autoroute suspendue au dessus de la plage. On croit à un paysage imaginaire futuriste mais c’est bien la réalité. Le bruit des automobiles est assez bien neutralisé par les murs latéraux de la voie rapide, et si l’on ne regarde que l’océan, on peut en faire abstraction.

Une fois n’est pas coutume, la photo ci-dessus est de moi-même prise par Mari. Je réponds indirectement à une demande qui ne m’était pas vraiment addressée de Sébastien (blog en pause indéfinie, hélas) sur la nécessité de mettre une photo de soi sur son site internet pour répondre à la curiosité des visiteurs.

Le vendredi 5 mai était la jour des enfants, l’occasion de rendre visite à la petite famille de Ryu et Erisa à Kunitachi, au delà de Kokubunji, un endroit de je ne connaissais pas. Une promenade au hazard des rues ombragées de Kunitachi nous amène jusqu’à l’ancienne et très réputée université de Hitotsubashi. C’est un campus très vert et vraiment agréable entouré de vieilles pierres comme cette tour cloché ou le bâtiment sur la photo ci-dessus.

De retour vers Kamakura, le dernier jour de la Golden Week, en visite chez le couple Yoneda. Ils habitent presque en bord de mer à Inamuragasaki, un endroit très agréable à quelques stations de train Enoden de Kamakura.

Pour terminer ce billet, 2 photos de wagashi. Ca va devenir ma spécialité, je ne m’en lasse pas.

Chat et poisson cru

Ceci est un sushi, enfin plutôt un Chakin-zushi, une boule de riz avec un assortiment de poissons crus, enveloppée dans une crêpe d’oeuf. Le spécimen pris en photo ci-dessus provient de Fukutsuchi, très réputé car fournissant également à l’occasion notre très cher Empereur du Japon.

C’est particulièrement difficile à Tokyo de ne pas repérer dans son champ de vision les fameuses boîtes blanches d’air conditionné à l’extérieur des immeubles. Sur la photo ci-dessus, un agencement sur 3 plans, très condensé dans une arrière rue sombre de Roppongi. On imagine le frigo dans l’apartement désservi par ce bataillon d’air conditionné.

Continuons dans la couleur avec ce chat paresseux pris en flagrant délit de sièste, devant une décoration sur-fouillée. Une dernière photo, celle d’une moto à la mode yankee, gros plan sur le moteur et le drapeau.

Pour terminer, un clin d’oeil vers le beau photoblog iro-iro que j’aime regarder et lire très régulièrement. Les photos sont très bien vues avec régulièrement des détails intriguants dans l’image qui pousse à l’imagination, c’est important.