夢は逃げない

夢は逃げない
« les rêves ne s’échappent pas », une jolie phrase positive inscrite à l’entrée du grand temple boudhiste Komyoji, près de la plage de Kamakura. Une vaste esplanade reconvertie en espace de jeux pour les enfants du quartier nous amène jusqu’à l’entrée du temple principal. L’espace est paisible à l’intérieur. Près du temple, un étang de nénuphars se tranforme également en terrain de jeu pour une équipe de plus de 20 tortues et quelques carpes.

Un poisson en kimono à l’entrée du restaurant japonais Kijima à Ofuna. on y mange très bien, les assortiments de sashimi sont délicieux et préparés par une lignée de chefs à l’horizon.

En septembre, c’est la saison des matsuri. En suite à celui vu à Kichijoji la semaine dernière, voici celui de Kasama, dans la banlieue de Yokohama. Beaucoup plus petit par la taille, mais pas par la beauté du mikoshi et la ferveur des porteurs chantants.

Lundi, jour férié, le vent était fort suite au typhon, pour le grand bonheur des véliplanchistes sur les plages de Shonan.

Quelques autres vues des espaces de mer sur lesquels se déchainent les planches au loin: Un espace de mer entre 2 murs et un espace de mer derrière les fleurs.

Nous terminons notre visite à Kamakura par un petit temple caché derrière Hase Kannon, dont j’ignorais l’existence.

2 commentaires

  1. Un temple à Kamakura que je connais bien,la petite phrase est simple et très belle.Pour l’espace-mer,懐かしいぃ~・・・

Les commentaires sont fermés.