ストリート・アート (2)

Cette figure rigolote et colorée me fait penser aux petites poupées de bois Kokeshi, ou plutôt aux versions moins traditionnelles créées après la 2ème guerre mondiale (Creative Kokeshi). On dit de ces poupées à la tête toujours souriante, qu’elles protègent des incendies ou du mauvais sort. Les cornes et le feu sur la tête dessinée en graffiti laissent penser que cette figure idyllique ne l’est peut être pas. Il se cache une petite furie derrière cette frimousse.

4 commentaires

  1. je pense aux carrés de céramique qui couvrent les façades de mon pays, bien que pavés d’un différent regard…

    (ça fait si longtemps que je n’écrivais pas le français, que je ne pensais pas en français, c’est étrange de le faire à propos de ton regard sur le japon – des liens surprenants!)

Les commentaires sont fermés.