Travel is dangerous

Sharky, qui est de bon conseil et visite régulièrement ce blog, me recommande aimablement l’écoute de quelques morceaux de Mogwai pour parfaire ma connaissance de ce groupe. Au hasard des recommandations, et en me laissant inspirer par le titre, je me penche sur l’excellent et dense Travel is dangerous. Alors que cette chanson parle apparemment du naufrage d’un sous-marin atomique russe, elle m’évoque plutôt le voyage et séjour de 3 mois de Mari au Sri Lanka en période de guerre civile. J’écoute aussi le très bel instrumental Scotland’s Shame sur le dernier album de Mogwai. Le morceau ne repose pas les oreilles et demande de l’attention pour saisir son atmosphère très prenante. J’aime cette sensation que le morceau se construit à partir d’une matière brute travaillée pour donner une forme vivante organique qui évolue et se construit petit à petit au fur et à mesure du morceau.

Sur les photos, au dessus un quai de gare et en dessous Marunouchi en plein champs de bataille. Les photos datent de fin 2006. L’immeuble à Marunouchi est déjà terminé.

3 commentaires

  1. Ravi d’avoir été de bon conseil :)
    Je trouve que ces deux photos collent d’ailleurs assez bien à la musique de Mogwaï (non, c’était fait exprès?? ;) ), la première pour le côté calme d’une scène quotidienne, et la seconde pour le côté (modérément) apocalyptique de la zone en construction.

  2. Salut :)

    Je viens souvent faire un tour ici car tes photos sont de très bonnes qualités et sont très intéressantes et jolies a regarder! Tu fait vraiment du joli boulot! j’apprécie :)

    Pourrais-tu nous mettre une photo plus récente de Marunouchi? Simple question de curiosité mais aussi afin d’apprécier à quel point l’architecture japonaise est impressionnante! Merci d’avance

    Aussi, je te conseille d’écouter « Auto rock » et « We’re no here » de Mogwai. Comme tu as pu l’entendre, c’est un très bon groupe écossais que j’ai commencé à écouter après avoir regarder « Miami Vice » le film.

    A+

  3. La première photo se passe sur un quai de gare, allusion au voyage, bien qu’au Japon les trains ne sont pas spécialement dangereux, quoique… Je vois également un côté apocalyptique à la deuxième photo, peut être parce que le chantier donne l’impression de s’étendre aux rues adjacentes et que le soleil se couche sur un ciel froid (la photo date de décembre 2006). J’ai peut être pris le même endroit en photo plus récemment, pas certain. Je penserais à prendre une photo « à jour » si je repasse par là bas prochainement.

    Je continue mon exploration Mogwai, merci de vos conseils. Je sens qu’ils atteignent maturité sur le dernier The Hawk Is Howling.

Les commentaires sont fermés.