Photos et Musiques à voir

bridge

Sur un pont au dessus la voie ferrée Yamanote: devant Ebisu, à droite Daikanyama et derrière Shibuya.

bertrand-desprez-les-4-saisons

Beaucoup de poesie dans la série de photos les 4 saisons du photographe Bertrand Desprez. On y sent les émotions à travers ces visages adolescents pendant les 4 saisons de l’année: printemps à Tokyo, été à Yamada, automne à la campagne de Hannamaki et hiver sur la pointe nord de Hokkaido à Wakkanai. Ces photos sont certainement relativement récentes (exposées en 1999), mais paraissent comme délavées, usées par les saisons, ce qui donne beaucoup de charme et de mélancolie à cette gallerie.
(les 2 photos ci-dessus proviennent du site internet de l’auteur)

nishizawa-kawauchi-palla

3 articles en forme d’entretiens à noter sur pingmag. Le photographe Joe Nishizawa en exploration des sous-terrains de Tokyo et centrales nucléaires high-techs. Dans un style tout à fait opposé, la photographe Rinko Kawauchi nous présentent ses couleurs quotidiennes à travers 10 questions. Finalement, pingmag nous présente un peu plus Pallalink.net (aka Kazuhiko Kawahara), un site que je suis depuis longtemps pour ses formidables symetries tournantes-superposées-compliquées à base de photographies urbaines.
(les 3 photos de l’assemblage hétéroclite ci-dessus sont dans l’ordre Joe Nishizawa, de Rinko Kawauchi et de Kazuhiko Kawahara)

graphs

Une série de graphs ou stickers apercus contre un mur à Ebisu.

Je ne me promène pas souvent sur youtube. Comme l’indiquait l’auteur de l’article pingmag sur Nishizawa, un des éléments nucléaires de son bouquin Deep Inside, fait beaucoup penser par ses couleurs et ses formes lisses et rondes, au videoclip All is full of love de Bjork par Chris Cunningham. Quand on rentre sur youtube, on ne peut plus en sortir, à la recherche de vidéo connues: la vidéo animée Wamono de Hifana par W+K Tokyo Lab, la musique sur scène avec Ukifune de Go!Go!7188 (la video est très sympa mais je ne l’ai pas trouvé en définition acceptable), quelques chansons de Sheena Ringo (Koko de kiss shite, Kabukicho no Jyoou ou honnou) avec, en suite, Tokyo Jihen et le blanchâtre Shuraba, en terminant par le Rock alternatif sur CIBICCO San de NUMBER GIRL.

Le chien décoré

chien

Un chien à l’air sympathique et aux décorations de saison montent la garde à l’entrée d’un mini-chantier de construction sur une des rues de Ebisu.

Animation urbaine

ebisu-gentil-monstre

daikanyama-dessins-jaunes

daikanyama-couleur-bleue

daikanyama-7-vert

Il y a peut être un lien entre l’école Média アミューズメントメディア総合学院本館, touchant à l’animation, manga, jeux vidéo …, et certains décors urbains que l’on peut trouver à Ebisu et Daikanyama. Tout près de cette école, de l’autre côté de la voie férrée JR qui relie Ebisu et Shibuya, on tombe sur des grafittis et dessins ne demandant qu’à être animés: un gentil monstre yéti en devanture de magasin fermé, un autre visage de monstre en tête de proue d’un train lancé à toute vitesse, une scène jaune aux feuilles volantes. On se laisse aller à imaginer leur animation.

Toujours dans la jointure des quartiers de Ebisu et Daikanyama, quelques détails colorés attirent l’oeil: un sept vert sur une vieille baraque, une suite de portes bleues sous des balcons rouges, et une gigantesque paroi grise métallique à facettes. Ces détails sont parfois intriguants, on doit ces deux derniers à MTA Makoto Takahashi Architect: Daikanyama House et EMP Bldg