têtes en l’air et fenêtres sur Shinjuku

Pendant que Mari et Sayoko font des courses à Isetan et à Takashiyama, Zoa et moi partons explorer la sortie Sud de la gare de Shinjuku, autour de la nouvelle tour Newoman construite assez récemment au dessus de la multitude de voix ferrées qui viennent se connecter à la gare. Les photographies sont malheureusement celles de l’iPhone. Bien que j’avais amené mon appareil réflex ce jour là, j’avais laissé la batterie sur le chargeur. C’est assez rageant quand on découvre l’oubli de la batterie au moment de prendre un photo, et ça m’arrive de temps en temps (difficile pour moi donc de reprocher à Zoa d’être tête en l’air et d’oublier ses affaires à l’école).

A côté du building principal de Newoman, une gare routière a été construite. Les bus grimpent sur une plateforme en hauteur, au troisième et quatrième étages, pour faire le plein de voyageurs à destination de l’Ouest de Tokyo. Je ne connaissais pas cet endroit et n’en soupçonnais pas l’existence (depuis l’extérieur du moins), si ce n’est pour en avoir entendu parler à la télévision. Au dessus des toits de la gare routière, au septième étage, il y a même un jardin avec pelouse et une mini-ferme potagère pour particuliers (comme au dessus du Atré de Ebisu). On ne pouvait malheureusement pas y accéder car ce sont des espaces privés. Je suis moins sûr que l’espace soit privé pour le jardin, mais l’accès était fermé. C’est bien dommage car, après une bonne marche dans Shinjuku, on se serait assez volontiers assis sur la pelouse pour regarder, la tête en l’air, le ciel et les façades vitrées des buildings qui nous entourent. On peut redescendre au rez-de-chaussée en empruntant des escaliers et des passages bordés de verdure. Cela donne une promenade à l’extérieur du building Newoman assez sympathique. Au fur et à mesure de notre descente du jardin vers les rues en contrebas, des ouvertures entre les buildings nous donnent l’impression de fenêtres sur Shinjuku. Depuis ces fenêtres imaginaires, on observe par intermittences l’agitation de Shinjuku autour de la gare: la foule des passants se dirigeant vers la gare, les rangées ininterrompues de voitures passant devant la gare, le flot continu des trains de toutes sortes rejoignant la gare. Lorsqu’on retrouve finalement le sol ferme, l’agitation des rues est bien là, surtout quand les rues de Shinjuku deviennent piétonnes le dimanche.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *