Breeze Daizawa

IMG_4301m

IMG_4303m

IMG_4311m

IMG_4312m

IMG_4317m

En marchant depuis Kitazawa, je tombe par surprise sur un bâtiment connu (je veux dire déjà aperçu dans une revue d’architecture). Il s’appelle Breeze Daizawa et il s’agit d’une résidence, vraiment perdue dans une zone résidentielle pas très loin de la station de Ikenoue. L’atelier d’architecture qui a conçu ces belles courbes de béton est ARTechnic Architects. J’aime ces découvertes architecturales inattendues. Même si j’ai de moins en moins de temps pour ça, j’aime me promener au hazard des rues pour faire ce type de découverte. Il est rare de ne rien trouver d’intéressant dans Tokyo et sa banlieue. Devant la résidence, on trouve un petit autel.

S’échapper vers le ciel

IMG_4200m

IMG_4245m

IMG_4201m

IMG_4219m

IMG_4205m

IMG_4253m

IMG_4263m

IMG_4274m

IMG_4278m

IMG_4248m

J’aime beaucoup cette Terre synthétique flottant au dessus de nous. On peut s’allonger dans un fauteuil pour la regarder tourner doucement. On s’échappe quelques minutes vers le ciel comme un vol d’oiseau. Cette deuxième Terre se trouve au Musée National des Sciences et de l’Innovation (Miraikan). Nous (avec Mickael et Mathilde de passage) nous sommes rendus à Odaiba par bateau, la version avec pont supérieur du Himiko, le bateau Hotaruna. Ils sont dessinés par Leiji Matsumoto. Il faut l’occasion de visiteurs venant de loin pour penser à emprunter ces transports inhabituels. La version blanche avec lignes noires et nez round couleur argent de ce Doraemon est la mascotte du nouveau complexe de Mori Building, Toranomon Hills. Je n’y suis pas encore allé. Et pendant ce temps, j’écoute Circling de Four Tet.

futuro-organique

IMG_0785w

Comme je l’ai montré un peu sur Instagram, je continue petit à petit mes dessins futuro-organiques, comme j’aime à les appeler. J’en ai déjà une trentaine en stock en incluant ceux ci-dessus, avec la vague intention de construire un photobook construit d’un mélange de photographies et de dessins de ce style.

deux vues olympiques

t052014-01m

t052014-06m

t052014-10m

t052014-11m

t052014-31m

t052014-27m

t052014-28m

t052014-15m

t052014-29m

t052014-32m

t052014-23m

t052014-35m

Deux complexes des Jeux olympiques d’été de 1964 à Tokyo, à Komazawa et à Yoyogi. Ces vues en noir et blanc argentiques se mélangent. J’ai repris l’argentique pour une série de 3 pellicules. Ca faisait longtemps, mais l’envie me reprend de temps en temps. J’aime l’intemporalité que les photographies argentiques procurent.

Une invasion murale

IMG_4174m

IMG_4173m

Une mosaïque murale de l’artiste français Invader. On trouve plusieurs exemples de ce street art inspiré de Space Invader dans Tokyo. J’essaierais de les prendre en photos quand j’en croise d’autres (je pense en avoir pris une à Daikanyama également). Sur la deuxième photographie, un petit immeuble intéressant à Azabu Juban, tout près de Roppongi Hills. Il s’agit d’une galerie d’art dont les parois de tôle courbe sont volontairement rouillées. Cela donne un contraste intéressant avec les ouvertures et l’intérieur très clair de la galerie.

Je reviens pour le moment sur la direction donnée dans l’article précédent sur la présence de titres aux billets et les commentaires. A vrai dire, je n’ai pas encore d’avis très tranché sur le sujet.